Qu’est que la Médecine Globale ?

Le terme médecine globale que nous avons choisi pour notre site internet fait référence à notre méthodologie de travail qui consiste à intégrer différents systèmes de diagnostic pour mieux comprendre les symptômes et les signes de nos patients. On se rend facilement compte des différents systèmes médicaux lorsqu’on consulte un médecin académique et un thérapeute. Le diagnostic du thérapeute peut être très différent de celui du médecin.

L’acupuncture, la médecine chinoise, l’homéopathie, la biorésonance et les autres techniques au service de la médecine globale

A l’Institut des deux sources, nous souhaitons intégrer le diagnostic de la médecine académique avec le diagnostic des médecines empiriques qui ont fait leur preuve à travers les temps telles que la médecine chinoise et la médecine ayurvédique. L’intérêt de combiner les médecines validées par la science et par le temps permet de bénéficier de l’interprétation des médecines empiriques, chinoise et ayurvédique, lorsque les symptômes sont à prépondérance fonctionnelle et de bénéficier de l’interprétation de la médecine académique lorsque les symptômes évoquent clairement une maladie des tissus.
L’association de ces deux types de médecine permet d’avoir une vision holistique des processus vitaux qui se déroulent chez les patients.

accessoires d'un praticien en médecine globale

Nous sommes peu nombreux à chercher à intégrer les systèmes de diagnostic. Nous proposer des cours sur ces sujets dans différentes écoles et prochainement dans notre école. Nous mettrons prochainement des liens en lignes.
Par ailleurs, des cours sont aussi proposés au sein de l’école de médecine intégrée dirigée par le Dr Jean-Yves Henry. Ce type de cours étant fort rare dans le paysage des formations, il fallait aussi que je nous mentionnions.

Diagnostic en médecine globale et acupuncture

L’acupuncture est un système millénaire. Il existe de nombreuses ordonnances de points pour chaque pathologie. Certaines ordonnances d’acupuncture sont plus efficaces que d’autres. Les connaitre par cœur fait parti de l’apprentissage mais une fois passer ce cas, il est toujours très agréable de pouvoir en construire de nouvelle qui se montrent parfois plus efficaces que les anciennes. C’est ce que permet la compréhension holistique de la situation du patient car plus on comprend la pathologie du patient, plus on peut ajuster les ordonnances de bases.