Transpiration excessive : que peut faire la médecine chinoise ?

Arrêter la transpiration excessive grâce à la médecine chinoise

La transpiration excessive, aussi appelée hyperhidrose, a de nombreuses origines possibles. Elle peut être le reflet d’une caractéristique génétique ou être d’origine pathologique. Dans ce deuxième cas, divers facteurs peuvent en être la cause :

  • fonctionnelle
  • lésionnelle
  • iatrogène

La localisation de la transpiration permet d’orienter vers une causes plutôt qu’une autre. Ainsi, une lorsqu’elle se situe au niveau des pieds et des mains au cours de la journée, c’est caractéristique de troubles digestifs. Ce n’est pas le cas pour une transpiration excessive au niveau des aisselles par exemple.

L’odeur de la sueur varie aussi sensiblement. Ainsi, en cas d’échec d’une sympathectomie, ablation chirurgicale du tronc sympathique responsable des nerfs qui donnent contrôlent les glandes sudoripares, une transpiration excessive peut alors apparaître sur une partie du corps. Cette forme de transpiration excessive est, en général, peu ou pas odorante. A l’opposé, la sueur due à des troubles fonctionnels peut avoir une odeur particulièrement intense.

Le moment de la journée est aussi un élément important que nous prenons en compte pour déterminer l’origine fonctionnelle de la transpiration.

Les critères relatifs au moment où la transpiration se manifeste, à l’odeur et à la localisation sont, en général, pas utilisés en médecine occidentale. Par contre, ces éléments sont pertinents pour la médecine chinoise.

Hyperhidrose - transpiration excessive

Traiter la transpiration excessive grâce à la médecine chinoise

L’acupuncture et la phytothérapie sont utilisées depuis des siècles pour ces symptômes quelque soit la cause, qu’il s’agisse de transpiration due à la ménopause ou à des troubles fonctionnels. Aujourd’hui, l’acupuncture a aussi démontré son intérêt pour prendre en charge les aggravations causées par des sympathectomies. Dans ce dernier cas, il s’agit de modérer l’action du système nerveux sympathique responsable de la sécrétion de la sueur.

En acupuncture, il est possible d’agir en acupuncture traditionnelle chinoise ou en auriculothérapie.

Comment la naturopathie peut éliminer une transpiration odorante ?

La naturopathie occidentale peut aussi apporter des solutions, notamment des les cas de transpiration excessive due à la ménopause.

Lorsqu’il s’agit de troubles digestifs qui entraînent de la transpiration, la naturopathie concoure aussi à régler le problème. Pour les autres cas, il convient d’associer la naturopathie avec la médecine chinoise, notamment pour poser un diagnostic plus précis.

L’homéopathie pour lutter contre un surplus de sueur

L’homéopathie est une solution vibratoire. Elle apporte de très bons résultats tant que la substance cible à activer est encore présente en quantité suffisante chez le patient. Elle donne alors d’excellents résultats.

Chez certains types de patients, il est nécessaire de l’associer à une autre méthode pour renforcer son action.

D’une manière générale, à l’institut des deux sources, nous associons les méthodes pour aboutir le plus rapidement possible à un effet thérapeutique net et ainsi éliminer plus efficacement la transpiration excessive.

Cet article a été rédigé par Patrick Sebbagh de l’institut des deux sources à Cheseaux sur Lausanne – 021 534 05 04.