Acupuncture à Lausanne

Acupuncture sur Lausanne

Praticiens en Acupuncture à Lausanne: Les techniques à votre disposition

Après nos études théoriques en médecine traditionnelle chinoise & acupuncture au côté de notre Professeur, le Professeur LU Jing Da à Genève, nous avons effectué notre stage de fin d’étude à l’hôpital universitaire de médecine chinoise établi dans le district de Wang Jing à Pékin.

C’est dans ce cadre, sous la direction de la Professeur Yang Guo Hua, que nous avons traité de très nombreux patients présentant des douleurs, des paralysies souvent consécutives à des AVC, des sciatiques….

De retour en Suisse, nous avons ouvert notre cabinet à Cheseaux-sur-Lausanne où nous exerçons aussi bien l’acupuncture, que la phytothérapie, la naturopathie, l’homéopathie, et la biorésonance en fonction de l’âge du patient et de la pathologie.

Acupuncture

 

Fonction de l’acupuncture

Quelque soit la méthode de médecine chinoise utilisée, l’objectif ultime consiste à réharmoniser le Yin et le Yang, à les faire communiquer ensemble pour retarder leur séparation

-Harmoniser le Yin et le Yang

-Harmoniser l’énergie et le sang

-Faire circuler l’énergie et lever les barrages

L’acupuncture constitue l’un des trois piliers de la médecine chinoise. Elle apparait vers l’an 1000 avant JC pendant la dynastie des Zhou et a progressivement évolué dans le temps. Elle reflète la vision taoïste qu’avaient les anciens chinois de l’homme dans l’univers.

L’acupuncture dans les méthodes chinoises

Jusqu’à l’avènement de la Chine communiste, les techniques de puncture ont énormément évolué mais la méthode de transmission du savoir était alors demeurée inchangée. Jusque dans les années 1920, l’enseignement de l’acupuncture, de la phytothérapie et du tuina se transmettait de maître à disciple. Cette méthode d’enseignement a abouti à une foule de techniques d’acupuncture différentes qui ne se diffusaient que très lentement au-delà du cercle restreint que forme le professeur et ses élèves. Encore aujourd’hui, chaque élève acupuncteur utilise préférentiellement la technique de son ou ses professeurs reflétant l’adage chinois «Sans fouler de traces, on ne saurait parvenir jusque dans la pièce». Même si aujourd’hui l’enseignement de l’acupuncture a lieu au sein des universités de médecine en Chine et qu’il est le même dans toutes les universités à travers la Chine, celui qui veut devenir maître dans cet art doit continuer à étudier au côté des meilleurs professeurs de l’empire du milieu pour glaner ici et là une nouvelle technique plus efficace que celle dont il dispose déjà. Encore faut-il que ces professeurs d’exception vous acceptent comme élève mais c’est une autre histoire.
La rubrique «Les médecins d’exception de la médecine chinoise» présentent les grands noms qui ont façonné la médecine chinoise et les 30 grands maîtres contemporains de la médecine chinoise encore en vie, les Da Lao Shi, qui seuls sont autorisés par le gouvernement de la République Populaire de Chine à porter le titre de Grand Maître.

Si l’on peut considérer que l’acupuncture était à ses débuts comme une méthode de réflexologie sans fondement théorique, elle s’est progressivement enrichie de la théorie du Yin et du Yang, la théorie des 5 éléments, la théorie complexe du Yin/Yang et des 5 éléments conjoints, de la théorie du Ba Gua (les huit figures de divination), la théorie des énergies hôtes et énergies invités, de la théorie des méridiens, de la théorie des organes et des viscères… Cet ensemble théorique très complet décrit très précisément comment circule l’énergie dans le corps, les fluctuations d’énergie à tout endroit du corps au cours d’une journée, d’un mois, d’une année, les mécanismes physiologiques et pathologiques…
Si aujourd’hui, rares sont les acupuncteurs qui utilisent les calendriers des fluctuations énergétiques pour choisir les points à puncturer, il est à noter que ces calendriers sont souvent pertinents et permettent de prévoir les saisons d’aggravation et d’amélioration des maladies.
L’acupuncture contemporaine repose sur un formidable outil de diagnostic sur la base des symptômes cliniques. A ce jour, nous considérons que la médecine traditionnelle chinoise dispose du système de diagnostic sur la base des symptômes cliniques le plus abouti.

Les acupuncteurs contemporains disposent d’un large éventail de techniques thérapeutiques. Dans notre cabinet, nous utilisons aussi bien de l’acupuncture chinoise, que de l’acupuncture japonaise, coréenne, vietnamienne, la craniopuncture chinoise et l’auriculothérapie chinoise. En fonction des pathologies, nous choisissons la technique d’acupuncture la plus efficace. Par exemple, en cas d’incontinence, nous utilisons une technique chinoise alors qu’en cas de troubles neurologiques nous utilisons de l’acupuncture japonaise.

Acupuncture et techniques chinoises s’exportent

Suite à leurs études d’acupuncture menées en Chine au sein de l’Hôpital universitaire Wang Jing de Pékin, Christèle Nickel et Patrick Sebbagh ont décidé d’ouvrir leur cabinet en tant qu’acupuncteur à Lausanne tout en élargissant leurs compétences aux autres domaines de médecine chinoise, notamment la phytothérapie, le tuina, le Gua Sha, la moxibustion, les ventouses, la diététique chinoise ainsi qu’au Dien Chan . Le cabinet Médecine Chinoise Lausanne voit donc le jour.

En savoir plus sur le travail de l’acupuncteur

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’acupuncture, le site méridiens.org recèle de liens et d’articles sur le sujet.
Découvrez comment se déroule une séance d’acupuncture.
 

  • Traitement de l’ hyperhydrose en naturopathieTraitement de l’ hyperhydrose en naturopathie
    Traitement de l’ hyperhydrose en naturopathie (transpiration excessive) Le traitement de l’ hyperhydrose en naturopathie, c’est à dire de la transpiration excessive, fait appel à la phytothérapie et à ses dérivés. Le remède le plus fréquemment utilisés est la sauge officinale mais son indication concernent les bouffées de chaleur. Pour traiter de manière adaptée l’hyperhydrose […]
  • Traitement de l’ hyperhydrose en acupunctureTraitement de l’ hyperhydrose en acupuncture
    Traitement de la transpiration excessive ou hyperhydrose en acupuncture et médecine chinoise Le traitement de la transpiration excessive, aussi appelé hyperhydrose en acupuncture consiste à utiliser des couplages de points qui modèrent l’activité du système nerveux sympathique. En effet, la sudation est contrôlée par la branche sympathique du système nerveux autonome. La transpiration excessive étant […]
  • traitement de l’ hyperhydrose en homéopathietraitement de l’ hyperhydrose en homéopathie
    Traitement de l’ hyperhydrose en homéopathie (transpiration excessive) Le traitement de l’ hyperhydrose en homéopathie (transpiration excessive), consiste, dans tous les cas, à boire avant chaque repas : 30 gouttes de teinture mère d’Equisetum + 2 granules d’acide phosphorique composé (Acidum phosphoricum + Kalium phosphoricum + Anacardium orientale + Arnica montana +Gelsemium sempervirens + Selenium […]