Baisse de la libido

Baisse de la libido
Votre avis nous intéresse.

Baisse de la libido – Que peuvent vous apporter l’acupuncture, la médecine chinoise, la micronutrition, la naturopathie…

La baisse de la libido est un phénomène normal, physiologique. Il n’est donc pas utile de se culpabiliser. Mais avant de parler en détail des solutions au déclin de la libido, qu’est ce que la libido ? La libido est la capacité de l’esprit à imaginer des scénarii érotiques.

image - baisse de la libido

 

La baisse de la libido se caractérise par le déclin de la capacité de l’esprit à se projeter dans un scénario sexuel.
Le fait d’avoir une libido ou absente ne signifie pas qu’il est impossible d’avoir des rapports. Cela signifie simplement que la personne touchée est rarement celle qui fait le premier pas; encore moins celle qui propose des nouvelles idées. Elle se contente souvent de répondre aux avances de son conjoint.

 

A quel âge doit on s’attendre à percevoir une baisse de la libido?

Il est dans l’air du temps de faire croire à la majorité qu’il serait normal d’avoir une libido active donc une vie sexuelle active jusque’à la fin de nos jours. C’est une jolie histoire mais cela confine au culte de la performance et cela risque fort de mettre une certaines pressions chez ceux qui y croient!

Pour vous donner mon point de vue sur ce sujet, je préfère avoir recours à la médecine chinoise qui, avec ses 2’000 ans de recul, est plus sage, juste et approprié que les fougueux journalistes de nos magasines contemporains.

Extrait du Classique de l’Empereur Jaune – Huang Di Nei Jing (Su Wen §1) ” Chez les filles, à 7 ans … la dentition change, la chevelure s’allonge. A 14 ans la vie sexuelle apparaît…. les règles permettent la fécondité. A 21 ans, … développement des dernières dents (dents de sagesse). A 28 ans, les muscles et les os sont consolidés. La chevelure atteint sa plus grande longueur et le corps a sa pleine vigueur. Chez la femme, dès l’âge de 35 ans c’est à dire au début du 5ème cycle, … la face commence à se flétrir et les cheveux commencent à tomber. A 42 ans, les trois méridiens Yang, le Yang Ming, le Shao Yang et le Tai Yang sont épuisés et le visage perd son lustre. A 49 ans … l’eau du ciel (les hormones sexuelles) est épuisée, les règles cessent…”

Chez les garçons, à  8 ans … les cheveux s’allongent et la dentition change. A 16 ans, .. le garçon devient fertile et la vie sexuelle apparaît. L’essence … déborde et s’écoule. Les rapports sexuels peuvent être féconds. A 24 ans… Les muscles sont puissants. Les os sont vigoureux et les dernières dents atteignent leur plein développement. A 32 ans, les hommes atteignent leur apogée. Les muscles sont bien développés et les chaires pleines et vigoureuses. A 40 ans, l’énergie du rein faiblit, les cheveux grisonnent et les dents se gâtent. Chez l’homme, à 48 ans c’est à dire au début du 6ème cycle, le Yang du visage décroît. Le visage devient terne et les dents se détériorent. A 56 ans c’est à dire au début du 7ème cycle, l’énergie du foie s’affaiblit, les tendons s’affaiblissent et les muscles fondent (ainsi que le penis). A 64 ans c’est à dire au début du 8ème cycle, la quantité et la qualité du sperme s’amenuise et la moelle osseuse commence à s’épuiser. … “.

En résumé, la femme décline à partir de 35 ans et l’homme à partir de 40 ans. La baisse physiologique de la libido suit le même tempo.

 

Les médecine naturelles peuvent elles aider les patient qui présentent une baisse de libido précoce?

Pour répondre à cette question, il faut regarder ce que chaque méthode thérapeutique peut apporter. Etant spécialisé en acupuncture, médecine chinoise, micronutrition, homéopathie & biorésonance, je me limiterai à parler de ces disciplines.

Quand est il de l’efficacité de l’acupuncture sur la baisse de la libido?

La baisse de la libido étant en général la manifestation d’un état d’épuisement et plus rarement d’un choc émotionnel, l’acupuncture ne peut apporter qu’une aide auxiliaire dans ce cas. Les séances d’acupuncture améliore transitoirement la libido mais les symptômes réapparaissent vite car l’acupuncture permet de faire circuler l’énergie mais ne permet pas de nourrir les tissus. Ce n’est donc pas le traitement de choix qu’il faudrait envisager en premier lieu.

 

Quand est il de la phytothérapie chinoise?

Parce que la phytothérapie chinoise permet de nourrir les tissus, elle permet de restaurer la libido. L’efficacité du traitement va dépendre de la stratégie de votre thérapeute. Si il utilise des plantes puissantes, elles produiront immanquablement un effet très net mais ce ne serait pas vous rendre service. Mieux vaut prendre son temps pour nourrir des tissus épuisés.

Pour illustrer mes propos sur les vertus de la lenteur, imaginer qu’au lieu de nourrir et de laisser se reposer un cheval de poste fourbu après un bon relais, vous lui donniez des stimulants pour qu’il reprenne sa course. Au final, le seul résultat serait de crever encore plus ce pauvre animal et éventuellement de le tuer.
Pour les tissus, il en va de même. Pour récupérer, il leur fait du temps et des nutriments. Eviter donc les toniques comme la peste et prenez soin de vous faire traiter par un thérapeute raisonnable en qui vous avez confiance.

 

Et quand est il de la micronutrition pour traiter la baisse de libido?

La micronutrition constitue, selon moi, la thérapie de choix pour traiter la baisse de la libido qui prend son origine dans un épuisement physique et psychique. Pour la baisse de libido du à un choc émotionnel, elle offre un soutien puissant mais elle viendrait épauler une prise en charge psychologique qui serait alors la priorité.

La micronutrition permet de nourrir les tissus et donc de lutter contre les épuisements tissulaires. Elle dispose de tonique largement moins puissants que la phytothérapie chinoise donc pas de risque d’entraîner un effet contraire.

 

 

Et enfin, qu’elle serait la contribution de l’homéopathie et de la biorésonance dans la lutte contre la baisse de libido?

L’homéopathie et la biorésonance apportent une aide remarquable lorsqu’il s’agit de traiter une émotion. Dans ce cadre, ces deux méthodes thérapeutiques sont complémentaires au traitement de la baisse de libido qui trouve son origine dans un choc psychologique. Si le sujet vous intéresse, vous pouvez lire l’étude publiée en anglais sur le sujet.

 

Quelle méthode choisir pour renforcer la libido?

A l’institut, nous associons les méthodes thérapeutiques pour obtenir de meilleurs effets tissulaires. Nous commençons par nourrir les tissus avec de la micronutrition principalement, plus rarement de la phytothérapie, et lorsque l’énergie commence à être abondante, nous la dirigeons vers les tissus cibles (cerveau & organes génitaux).
Nous utilisons aussi des remèdes homéopathiques lorsque nécessaire pour lisser les chocs émotionnels.

Davantage d’informations sur votre naturopathe à Lausanne

 

Ces Articles peuvent vous intéresser :

error: Content is protected !!