Douleur

Douleur
Votre avis nous intéresse.

Traitement de la douleur en acupuncture, médecine chinoise, naturopathie, homéopathie, biorésonance

La douleur est le symptôme le plus fréquemment rencontré. Tôt ou tard, nous souffrons tous de douleurs diverses mais les douleurs ne sont pas les mêmes. Pour bien les traiter, il est nécessaire de bien saisir le type de douleur auquel l’on a à faire. Il faut alors la caractériser avec les questions suivantes:

  • Type de douleur : Certaines douleurs sont comme des décharges électriques alors que d’autres sont comme des coups de couteaux.
  • Localisation de la douleur : Certaines douleurs sont bien localisées alors que d’autres sont diffuses et difficiles à localiser précisément.
  • Intensité de la douleur : Certaines douleurs sont très intenses. D’autres sont sourdes.
  • Facteur aggravant : Certaines douleurs sont aggravées à la pression. D’autres sont soulagées par la pression.
  • Facteur soulageant : Certaines douleurs sont soulagées par le froid alors que d’autres sont soulagées par la chaleur.
  • Facteur climatique : Certaines douleurs sont déclenchées par le climat humide ou froid. D’autres sont indifférentes au climat.
  • Couleur de la zone douloureuse : Certaines douleurs se manifestent à la surface par de la pâleur. D’autres se manifestent à la surface par de la rougeur.
  • Nuit et jour : certaines douleurs se manifestent préférentiellement la nuit alors que d’autres ne ne manifestent que le jour.
  • Activité & repos : Certaines douleurs apparaissent au repos alors que d’autres n’apparaissent qu’à l’effort.

C’est en caractérisant précisément les douleurs qu’il est possible de comprendre l’origine des douleurs, de poser un diagnostic correct et un traitement correct.

Image - douleur du dosTraitement des douleurs du dos

Selon la médecine chinoise, les douleurs du dos chez un patient de 20 ans ne sont souvent pas dues aux mêmes causes que chez un patient de 60 ans. En général, à 20 ans, les douleurs du dos sont rarement dues à une hernie ou à un tassement osseux. Elles sont plutôt dues à un effort excessif. On parle alors de douleur de type “plénitude”.
Chez le patient de 60 ans, en général, les douleurs du dos sont plutôt dues à un affaissement de la structure du dos donc plutôt à une déficience des tissus. On parle alors de douleur de type “vide”.

Dans le cas de douleur de type “plénitude”, il est important de lever les blocages de l’énergie en acupuncture et de faire circuler le sang. On privilégie alors l’acupuncture et l’homéopathie. Les douleurs de type “plénitude” se soulagent en 2-3 séances rapprochées.

Dans le cas de douleur de type “vide”, il est important de nourrir les tissus pour combler les déficiences en phytothérapie ou en micronutrition (naturopathie) tout en levant les blocages en acupuncture. Les douleurs de type “vide” nécessite plus de temps car les organes sont épuisés. Il faut alors les nourrir, y amplifier la circulation du sang pour qu’ils puissent profiter de l’apport de la micronutrition ou de la phytothérapie.

Quelques articles relatifs aux douleurs du dos traitées en acupuncture :

 

douleurTraitement des migraines et maux de tête

En médecine chinoise, il est possible de poser un diagnostic différentiel très précis des migraines et des maux de tête en demandant au patient de préciser la zone douloureuse car chaque zone de la tête correspond à un méridien donc à un organe.

Par exemple, les douleurs au front sont dues à l’estomac alors que les douleurs temporales sont dues à la vésicule biliaire….

Il est possible d’aller plus loin encore dans le diagnostic des douleurs de la tête. Les maux de tête avec sensation d’avoir un chapeau trop serré, les maux de tête avec sensation de tête vide ou encore les maux de tête avec sensation d’avoir la tête dans du coton… indiquent à l’acupuncteur ou au thérapeute chinoise l’état des organes qui souffrent.

Comme pour les douleurs du dos, il existe des maux de tête et des migraines qui sont déclenchés par un vide et des maux de tête et des douleurs qui sont déclenchés par une plénitude.

Exemple de maux de tête et de migraines déclenchés par une plénitude : maux de tête déclenchée par un stress ou de la colère. Dans ce cas, il est utile d’associer l’acupuncture à l’homéopathie pour apaiser le méridien qui contient trop d’énergie. Une série de 2-3 séances suffit à soulager des maux de tête et des migraines de type “plénitude”.

Exemple de maux de tête et de migraine déclenchés par un vide : maux de tête qui font suite à des rapports sexuels. Dans ce cas, il est nécessaire d’associer l’acupuncture pour éliminer le symptôme et de traiter la cause en phytothérapie ou en micronutrition pour nourrir l’organe en souffrance. Le traitement des maux de tête et des migraines de type “vide” prend plus de temps car il est nécessaire de nourrir les organes sous jacent.

 

douleurTraitement des douleurs qui se déplacent (fibromyalgie….)

Les douleurs qui se déplacent se rencontrent souvent en cas de maladie rhumatismale, de maladie du foie ou du rein chez les patients âgés. Elles se rencontrent chez des patients plus jeune atteint de fibromyalgie. En réalité, tous les organes internes peuvent déclencher des douleurs.

En cas de maladie rhumatismale qui entraine des douleurs qui se déplace, il est important de faire baisser la charge bactérienne dans les intestins. Dans ce cas, il convient d’associer l’acupuncture, la micronutrition (médecine naturelle) et éventuellement la phytothérapie selon la sévérité.

En cas de maladie du foie qui entraine l’apparition de douleurs qui se déplacent, il est important de détendre le foie et de nourrir le foie pour augmenter sa capacité à assainir le sang. Cela se fait en phytothérapie, micronutrition et homéopathie combinée. L’acupuncture sert alors de soutien pour accélérer la disparition des douleurs.

En cas de maladie du rein qui entraine l’apparition de douleurs qui se déplacent, il est important d’augmenter la capacité de filtration glomérulaire du rein. Cela se fait en phytothérapie, micronutrition et homéopathie combinée. L’acupuncture sert alors de soutien pour accélérer la disparition des douleur.

 

douleurDouleurs post traumatiques

Les douleurs post traumatiques partagent la caractéristique d’être des douleurs bien localisées. L’étiologie de ces douleurs post traumatique en médecine chinoise est différente de celle envisagée en médecine académique. Selon la médecine chinoise, les douleurs post traumatique sont dues à un blocage du sang en profondeur alors que selon la médecine académique, ce diagnostic n’est pas envisagée car aucun hématome n’est visible en surface ni à l’imagerie médicale. A l’institut des deux sources, nous avons vérifié l’efficacité de l’approche chinoise. Nous traitons les douleurs post traumatiques en acupuncture et en homéopathie principalement. L’objectif consiste alors à faire sortir la stase de sang de la profondeur des tissus.

Dans ce cas, il ne faut pas utiliser de phytothérapie ou de remède tonique car la stase de sang constitue un blocage extrêmement puissant. Il faut plutôt briser la stase, la dissoudre et la lever avec des méthodes non tonifiante.

 

Les autres douleurs

Il existe des douleurs dues à des défaut génétiques ou encore dues à des défauts sur des neurones de la moelle épinière. Celles ci sont particulièrement difficiles à combattre et leur traitement n’est pas évoqué ici.

Ces Articles peuvent vous intéresser :

error: Content is protected !!