Traitement de la Périostite : douleur du périoste

Traitement de la Périostite : douleur du périoste
Votre avis nous intéresse.

Traitement d’une périostite en médecine chinoise (acupuncture ou phytothérapie)

La périostite se manifeste souvent par des douleurs au niveau du bord postéro-interne du tibia à 5-10 cm au dessus de la malléole interne. Le tiers médian du tibia est souvent sensible ainsi que le bord interne du tibia sous le condyle. Ces douleurs sont aggravées par la course, les sauts (corde à sauter…). Elles disparaissent dans la très grande majorité des cas au repos sauf lorsque l’inflammation est extrêmement intense. Bien qu’il y ait une inflammation, celle ci n’est pas assez vive pour que les douleurs se manifestent la nuit.

 

périostite

 

En médecine chinoise, la douleur, qu’il s’agisse d’une périostite ou autre, peut provenir d’une stagnation de l’énergie, d’une stase de sang … Dans le cas de la périostite, le bas du corps est souvent le lieu de cette manifestation. De ce fait, il est pertinent de rechercher une stagnation de l’énergie due à l’humidité (encombrement lymphatique au niveau du périoste selon mon interprétation). L’acupuncteur ou le thérapeute de médecine chinoise doit, tout de même, rester ouvert aux autres étiologies possible. L’humidité n’est, en effet, pas toujours la cause d’une périostite.

Quelques généralités relatives à la constitution physique des personnes concernées par une périostite:

  • Chez un patient en surpoids ou avec facilement les mains et les pieds moites, ces douleurs peuvent être dues à un excès d’humidité qui entraîne une stagnation de l’énergie.
  • Pour une personne facilement tendue, cette même pathologie peut être due à une stagnation de l’énergie dans le nerf tibial postérieur du au stress.
  • Enfin, chez un patient traumatisé, cela peut être du à une stase de sang localement.

Dans tous les cas, il faut faire circuler l’énergie et le sang, voir dégager l’humidité si elle est présente. L’acupuncture permet d’éliminer rapidement l’inflammation et de faire circuler le sang. La phytothérapie permet d’apporter des principes actifs anti inflammatoire (plantes froides) ainsi que des plantes qui font circuler l’énergie et le sang. La phytothérapie est aussi indiquée en cas de blocage de l’humidité.

Soulager la périostite grâce à l’homéopathie

Le répertoire homéopathique contient de nombreux remèdes qui sont capables de faire circuler le sang tels que l’arnica montana. Les homéopathes disposent aussi de remèdes pour éliminer l’humidité responsable de la stagnation de l’énergie. En bref, il est possible d’utiliser l’homéopathie pour soulager ce type de douleur. Lorsque la cause de stagnation est multiple, il faut souvent associer des remèdes ensemble.

Soulager la périostite grâce à la micronutrition

La micronutrition permet de nourrir les tissus. Le périoste, les tendons et les ligaments font partis des tissus qui répondent le plus lentement à la nutrition. Cela tient au fait qu’ils sont peu perfusés en comparaison aux muscles… Cette action de nutrition thérapeutique nécessite donc du temps. En cas de douleur aiguë, il faut agir immédiatement. Pour cette raison, nous combinons les méthodes thérapeutiques qui offrent un soulagement rapide (médecine chinoise, acupuncture, phytothérapie) avec la micronutrition qui agit plus en profondeur mais dans le temps.

La micronutrition est particulièrement indiquée pour les personnes qui ont une activité traumatisante. Les triathlètes sont particulièrement affectés. Cela tient à des sorties de course à pied trop longue, des tours en vélo trop intenses…

Soulager la périostite par la phytothérapie occidentale ou la gemmothérapie

La phytothérapie occidentale, l’aromathérapie et la gemmothérapie disposent aussi de remèdes anti inflammatoires. Ces remèdes sont très puissants. Toutefois, il convient de déterminer la bonne étiologie car des plantes anti inflammatoires seules ne viennent pas à bout de ce type de douleur. Il faut y associer des plantes qui font circuler l’énergie et le sang dans le méridien du foie car ce dernier dirige les tendons. Il faut souvent y ajouter des plantes qui dégagent l’eau et l’humidité qui encombrent les méridiens de la rate et du rein.

Traitement de la périostite en médecine occidentale

En première intention, le traitement de la périostite en médecine occidentale repose sur la prescription d’anti-inflammatoire, des séances de physiothérapie (kinésithérapie en France), des orthèses… Lorsque la douleur persiste, d’autres approches peuvent être envisagées. En général, la chirurgie n’est envisagée que si la douleur persiste plusieurs mois ou si elle est très invalidante.

D’une manière générale, je ne trouve pas que ces approches soient efficaces. La médecine occidentale est efficace dans bien des domaines mais elle reste ici prisonnière d’une vision purement inflammatoire.

Cliquer ici pour voir les autres pathologies traitées à l’institut des deux sources

Cliquer ici pour en savoir plus sur les causes de douleurs selon la médecine chinoise

Cet article a été rédigé par Patrick Sebbagh – Institut des deux sources – médecine chinoise Lausanne – Chemin des grands champs 9 – 1033 Cheseaux-sur-Lausanne – Suisse – 021 535 59 14

Ces Articles peuvent vous intéresser :

error: Content is protected !!