Traitement du rhumatisme en homéopathie

Traitement du rhumatisme en homéopathie
Votre avis nous intéresse.

Le traitement du rhumatisme en homéopathie concerne aussi bien les rhumatismes aigus que chroniques. Afin d’obtenir des résultats tangibles en utilisant un seul remède (approche uniciste, souvent privilégiée en France) ou en en associant plusieurs, il convient d’être très méticuleux dans le choix de son remède.

Qu’est-ce que le rhumatisme ?

Le rhumatisme peut se définir par tout trouble médical qui affecte les articulations. Les rhumatismes ne définissent donc pas une pathologie en elle-même mais traitent plutôt d’un type de symptôme (douleur articulaire) et des maladies qui y sont liés. Ainsi, on identifie plusieurs grands types de rhumatismes :

L’arthrose

Un des plus célèbre est l’arthrose, un rhumatisme chronique de dégénérescence qui affecte principalement les personnes âgées et qui est causée par une usure du cartilage présent dans l’articulation.

La polyarthrite

Tout aussi connue, la polyarthrite rhumatoïde, provoque des douleurs causées par des inflammations (rhumatisme inflammatoire) des tissus des articulations.

Dans les deux cas, les symptômes affectent principalement les mains, les genoux mais également le dos ou les hanches.

Autres types de rhumatismes inflammatoires

L’autre type sont les rhumatismes moins répandus existent également : l’arthrite juvénile qui affecte des personnes plutôt jeunes, les spondylarthroses ou encore le rhumatisme psoriasique.

L’homéopathie pour soulager et traiter les rhumatismes

les rhumatismes peuvent causer des douleurs parfois très aiguës et difficiles à supporter que l’on va chercher à apaiser. L’homéopathie peut contribuer à les soulager et à traiter les causes chroniques ou inflammatoire. Dans cet article, nous vous présentons les différents remèdes à appliquer pour soigner un rhumatisme.

Pour plus de clarté, nous avons séparé les différents remèdes en fonction du type de rhumatismes traités. D’un côté, les remèdes à utiliser pour les rhumatismes aigus et de l’autre, ceux utilisés pour les cas chroniques.
Le traitement du rhumatisme en l’homéopathie uniciste n’est efficace que si les symptômes du patient correspondent aux symptômes clés du tableau. Si cela n’est pas le cas, il est préférable de privilégier des complexes.

 

Traitement du rhumatisme en homéopathie

Traitement du rhumatisme en homéopathie – Les cas aigus

Les rhumatismes aigus ont généralement pour origine une infection par une bactérie nommée Streptococcus qui peut entraîner des douleurs articulaires.  Le traitement homéopathique se base sur Aconite composé. En fonction du cas de rhumatisme aigus, voici les grands remèdes à ajouter :

  • En cas de rhumatismes aigus avec une peau d’aspect blanchâtre : Apis.
  • En cas de rhumatismes aigus avec une peau d’aspect rougeâtre : Belladonna, Ferrum phosphoricum.
  • En cas d’apparition qui se développe du bas vers le haut du corps : Conium, Ledum.
  • En cas d’apparition qui se développe du haut vers le bas du corps: Kalmia.
  • En cas de rhumatismes aigus après coup de froid sec : Aconitum.
  • En cas traumatisme causant des rhumatismes aigus : Arnica.
  • En cas de rhumatismes aigus qui affectent les muscles et les séreuses et qui est amélioré au repos : Bryone.
  • En cas de rhumatismes aigus qui affectent les tissus fibreux et les tendons et qui est amélioré à l’effort : Rhus tox.

En plus des remèdes présentés ci dessus, il est possible de compléter l’ordonnance par les remèdes suivants qui ont montré leur efficacité : Ampélopsis, Colchicum, Colocynthis, Dulcamara, Eupatorium, Fraxinus exe, Hypericum, Kalium bichromicum, Mercure, Magnesium phosphoricum, Orthosiphon, Ranunculus bulbosus, Ribes rubrum, Rhododendron, Aconit composé.

Remèdes homéopathique pour les différents cas de rhumatismes chroniques

Les rhumatismes chroniques concerne notamment l’arthrose ou la polyarthrite. Le remède homéopathique est notamment basé sur Rhus Tox composé. En fonction des symptômes et du type de rhumatisme chronique, voici les remèdes à ajouter :

Ammonium phosphoricum, Causticum, Gnaphalium, Guaïacum, Kalium iodatum, Natrum sulfuricum, Oxalic acid, Phytolacca, Pinus, Quercus, Ribes, Rhus tox. composé, Stillingia, Thuya, Urtica ur., Vitis vinifera.

  • Rhumatismes qui se déplacent : Formica rufa, Kalium bichromicum, Pulsatilla.
  • Rhumatismes déformants : Ampélopsis, Benzoïc acid, Causticum, Colchicum, Cresol, Guaïacum, Kalium iodatum, Ledum, Mang. acid, Salicylic acid, Sulfur., Vitis.
  • Lorsqu’ils se manifestent après des efforts musculaires : Rhus tox. Infectieux : Belladonna, Fer ph., Kalmia, Naja, Pyrogenium, Spigelia.
  • Rhumatisme osseux : Asa foetida, Aurum, Eupatorium, Fluoric acid, Lycopode, Manganum, Mercure, Phytolacca, Ruta, Symphytum.
  • Rhumatismes séniles : Magnesium phosp.
  • Chez les patients diabétiques : Lactic. Acid.
  • Rhumatismes gonococcique : Kalium iodatum, Medorrhinum, Sarsaparilla, Thuya.
  • Chez les patients affectés par la goutte : Bryone, China, Colchicum, Ledum, Lithium, Urtica ur.
  • Chez les patients atteint de tuberculose ou tuberculiniques : Manganum, Tubercullinum.
  • Rhumatismes calmés en bougeant : Arsenicum, Chamomilla, Fer, Lithium, Mg. carb. et mur., Rhododendron, Rhus tox, Ruta, Ver. alb., Haloperidol.
  • Rhumatismes augmentés en bougeant : Bryone, Mandragore.
  • Rhumatismes calmés par la chaleur : Arsenicum album, Belladonna, Causticum, Dulcamara, Lithium, Manganum, Magnesium phosphoricum, Natrum sulfuricum, Phytolacca, Rhus tox, Colchicum.
  • Rhumatisme calmés par le froid : Bryone, Colocynthis, Guaïacum, Lac. caninum, Ledum, Lycopode, Pulsatilla, Secale.
  • Lorsque les rhumatismes chroniques sont associés à des troubles cardiaques : Aconit, Benzoïc acid, Cactus, Latr., Naja, Spigelia.
  • Rhumatismes chroniques alternant avec troubles digestifs : Abrotanum, Bryone, Dulcamara, Kalium bichromicum.
  • Rhumatismes chroniques alternant avec éruption : Manganum, Rhus tox, Sarsaparilla, Staphysagria, Sulfur.
  • Lorsqu’ils sont associés à de l’eczéma ou à des lithiases : Benzoïd acid, Sarsaparilla.
  • Rhumatismes aggravés par les règles : acides Butyrique et Hippurique, Actea. Hémorroïdes.
  • Lorsqu’ils sont associés à des céphalées : Aloé.
  • Rhumatismes chroniques associés à des éruptions ou de l’asthme: Benzoïc acid, Dulcamara, Kalium bichromicum, Kalium iodatum, Psorinum, Tuberculinum.
  • Lorsqu’ils se manifestent au niveau des tibias, des côtes et du crâne. : Luesinum.

A propos de l’auteur

Cet article sur le traitement du rhumatisme en homéopathie à Lausanne a été rédigé par Patrick Sebbagh de l’institut des deux sources, chemin des grands champs 9, 1033 Cheseaux-sur-Lausanne, tel. 021 535 59 14.

Ces Articles peuvent vous intéresser :