Acupuncture, Médecine Chinoise, Homéopathie, Naturopathie à Cheseaux sur Lausanne. Patrick SEBBAGH, Médecin Acupuncteur, reconnu par les assurances complémentaires. Christèle NICKEL, Acupunctrice reconnue par les caisses complémentaires. Si vous recherchez un médecin reconnu par l'assurance de base LAMAL, veuillez consulter le site de la Société Vaudoise de Médecine

Les produits de phytothérapie chinoises qui libèrent la superficie

Ces produits libèrent la superficie en diffusant et dispersant. Ils dispersent soit le vent chaleur, soit le vent froid. Dans tous les cas, le vent est le principal facteur des attaques externes.

Les 3 grands symptômes des attaques externes : Crainte de froid, fièvre même très faible, pouls superficiel.

  • Crainte de froid car Wei Qi ne peut plus chauffer le corps à la manière du soleil…
  • Fièvre car Zheng Qi & Wei Qi – l’énergie droite et l’énergie défense lutte contre le Xie.
  • Pouls superficiel car l’énergie défense est projetée à la surface du corps.

En cas de vide de l’énergie ou vide de Yang, la fièvre ne se manifeste pas.

Shan Han Lun : « Tai Yang Zhi Wei Bing Wai Fu, Tou Xiang Jiang Tong Er Wu Han » –> « En cas d’attaque externe, pouls superficiel, tête & nuque douloureuse et raide et il y a nécessairement crainte du froid. »

Les produits qui font « Qu Feng 抾风 » (chasser le vent) peuvent être utilisés pour les rhumes mais aussi pour les articulations, etc…

Tous les produits « Xie Biao » peuvent aussi être utilisés pour chasser le vent et le tétanos car le tétanos – Po Shang Feng – est un vent qui passe à travers les blessures et les plaies et qui entraîne le vent interne.

Fonctions & caractéristiques

  • Libérer la superficie.
  • Chasser le vent.

2 types de produits

  • Produits qui dispersent le vent froid – Fa San Feng Han.
  • Produits qui dispersent le vent chaleur – Fa San Feng Re.

Symptômes :

  • Symptômes des attaques de vent froid : crainte de froid marqué, fièvre légère voir pas observable si le patient est en vide d’énergie, céphalées, courbatures, pouls superficiel, absence de soif car les liquides ne sont pas lésés, pouls serré, enduit mince et blanc (ne s’observe que chez ceux qui ont de l’énergie), transpiration si le vent domine le froid, pas de transpiration si le froid domine le vent.
  • Symptômes des attaques de vent chaleur: céphalée, raideur de la nuque, problèmes de l’œil, larmoiements, démangeaisons du nez, sécheresse et démangeaisons cutanées.

Fonctions secondaires des produits qui dispersent le vent froid et le vent chaleur :

Certains Fa San Feng Han peuvent aussi chasser le vent humidité pour calmer la douleur dans les syndromes de Bi.

Certains Fa San Feng Re peuvent aussi tempérer la chaleur (clarifier la chaleur) ou favoriser l‘apparition d’éruptions dues à l’évacuation des toxines par la peau.

Saveurs des Xie Biao Yao

Tous ces produits sont piquants.

  • Lorsque les Fa San Feng Han chassent aussi l’humidité, ils sont aussi dits amers.
  • Lorsque les Fa San Feng Re tempèrent la chaleur, ils sont aussi dits amers.
  • Lorsque les produits engendrent les liquides sont dits doux.

Nature des Xie Biao Yao

  • Tiède ou chaud pour les Fa San Feng Han.
  • Frais ou froid pour les Fa San Feng Re.

Tropisme des Xie Biao Yao : Tai Yang du pied – méridien de la vessie

Mouvement : Faire monter et faire flotter.

Toxicité : Seuls Xi Xin et Can Er Zi sont toxiques.

Les associations

On les associe selon les symptômes. Dans la majorité des cas :

  • Les attaques de vent froid s’accompagnent souvent de froid interne –> on rajoute des produits qui réchauffent l’interne (Wen Li Yao).
  • Les attaques de vent chaleur s’accompagnent souvent de chaleur interne –> on rajoute des produits qui tempèrent la chaleur (Qing Re / Qing Re Jie Du).

Stratégie de traitement

Lorsqu’il y a un vide de Zheng Qi (déficience de qi, de sang, de Yin ou de Yang), il faut soutenir l’énergie droite pour aider le corps à se libérer (Fu Zheng Qu Xie) mais si on ne fait que soutenir l’énergie droite, on stimule la réaction immunitaire sans renforces l’énergie perverse. Toutefois, ça peut bloquer l’expulsion de la perversité. Il convient de tonifier l’énergie droite et de libérer la surface.

Remarque

Chez les enfants, il y a souvent un blocage de la digestion sans que l’énergie perverse bloque le Yang Ming. Dans ce cas, on rajoute des produits pour favoriser la digestion et faire descendre l’énergie.

Précautions : Il faut choisir les produits en fonction des syndromes et en particulier tenir compte de la transpiration / absence de la transpiration, dyspnée / absence de dyspnée, douleur / absence de la douleur.

Quand arrêter le traitement : En général, on arrête le traitement lorsqu’il n’y a plus de symptôme d’attaque externe.

La transpiration : Pour les attaques de vent froid : favoriser une légère transpiration presque imperceptible. Ce n’est pas parce que la transpiration déclenchée est abondante que ça marche mieux. Au contraire, faire trop transpirer lèse l’énergie et le Yin.

Contre indications

Ces produits sont diaphorétiques donc à ne pas utiliser en cas de tendance pathologique à la transpiration par vide de Yin ou autre.

Parce qu’ils sont aromatiques, on ne les décocte pas plus de 10 minutes. Toutefois, une simple infusion ne suffit pas.

LES PRODUITS CONTRE LES ATTAQUES DE VENT FROID – Fa San Feng Han

Mahuang – Herba Ephedrae –麻黄۞۞۞۞۞ Ma signifie « ficelle fibreuse » et Huang « jaune ».

Plante de texture fibreuse. On la trouve en bord de mer. Mahuang est décrite pour la première fois dans le Shen Nong Ben Cao Jing.

Il existe de nombreuses espèces d’éphèdre. Les plus courantes ont les variantes intermedia, sinica et major. Ma Huang correspond à la variante sinica. C’est une tige de couleur verte que l’on récolte en automne. Après séchage, on l’utilise cru ou préparé (sauté à l’eau, sauté au miel, broyer).

On peut la faire sauter au miel ou la broyer et elle donne une sorte de boule de coton. On utilise la tige y compris le sommet fleuri.

Nature, saveur et tropisme : Piquant, légèrement amère et tiède. Elle pénètre le méridien du poumon et de la vessie.

Actions :

  • Provoquer la transpiration et libérer la superficie – Fa Han Jie Biao ۞۞۞۞۞ → Prioritaire en cas d’attaque de vent froid avec dominance du froid (frilosité, petite fièvre sauf en cas de vide d’énergie, céphalée, douleurs musculaire, nez bouché ou écoulement blanc aqueux, pas de transpiration, enduit blanc fin, pouls superficiel serré, toux, asthme) aussi appelé syndrome de plénitude de la superficie selon le Shan Han Lun. Mahuang est prioritaire pour ouvrir Cou Li (se prononce tzo li) et détendre la stagnation de l’énergie défense dans Cou Li. Mahuang ouvre les pores de la peau et laisse l’eau sortir sans la pousser. Seul Guizhi pousse l’eau vers l’extérieur. Mahuang est le produit le plus sudorifique parmi tous les produits de la famille Fa San Feng Han.
    • En cas de vent froid avec dominance du froid et sans toux et sans dyspnée : (Mahuang, Guizhi)
    • En cas de vent froid avec dominance du vent → Mahuang Tang (Mahuang sauté au miel, Guizhi, Xingren, Gancao).
    • En cas de vent froid entraîne toux, dyspnée : (Mahuang, Xingren).
    • En cas de vent froid entraîne toux et mucosités liquides froides : (Mahuang, Xixin)
    • En cas de vent chaleur entraîne toux, dyspnée : (Mahuang, Shigao).
  • Diffuser le poumon et calmer la dyspnée – Xuan Fei Ping Chuan 渲肺平喘 –> Prioritaire pour diffuser l’énergie du poumon en cas d’asthme, de toux, de dyspnée. Il calme les spasmes des muscles lisses des bronches. L’action descendante de Mahuang est faible et c’est pour cela qu’il est qualifié de légèrement amer.
    • En cas d’obstruction du Qi du poumon par vent froid : Mahuang
    • En cas d’obstruction du Qi du poumon par chaleur : Mahuang associé avec des produits froids → Ma Xing Shi Gan Tang. Cette formule lui fait perdre sa nature tiède pour conserver sa fonction.
  • Favoriser la miction et dissiper le gonflement – Li Shui Xiao Zhong –> Prioritaire pour l’œdème de Yang, secondaire pour l’œdème de Yin car pas très efficace.
  • Fonctions spéciales : Mahuang peut conduire d’autres produits vers la superficie est permet à ces produits de soigner la gangrène, les abcès de type Yin (Yin Ju) sans rougeur, le blocages des crachats sous cutanés sans chaleur (Tan He), les gonflements Yin → utiliser la formule « Yang He Tang », les syndromes de Bi par vent humidité des muscles.

Dosage : [2-9g] en général. –>jusqu’à 12g maximum]; moyenne 6.

  • Pour libérer la surface : Mahuang sans préparation (Sheng).
  • Pour diffuser l’énergie du poumon, calmer la dyspnée et la toux : Mahuang sauté au miel. Ça lui donne un effet retard car le miel ralenti la libération de l’éphédrine et de la pseudo éphédrine.
  • Pour les enfants : Mahuang broyé. En le broyant avec de l’eau, ça réduit son effet diaphorétique.

Précautions :

  • A utiliser avec modération en cas de transpiration spontanée par :
    • Vide de la surface (attaque de vent froid avec dominance du vent).
    • Vide de Yin.
  • Interdit en cas de vide de l’énergie du poumon et du rein car il disperse trop.
  • Interdit en cas d’insomnie et d’hypertension sauf en cas d’hypertension par blocage des crachats dans la poitrine.
  • Il faut enlever les nœuds sur la tige car ça excite le patient car le taux d’éphédrine est supérieur au taux de pseudoéphédrine. L’éphédrine est plus vasoconstricteur donc diffuse l’énergie du poumon alors que la pseudoéphédrine est plus diaphorétique.

Guizhi – Cinnamomi Cassiae Ramulus – 桂枝 ۞۞۞۞۞

C’est le rameau du cannelier. Cet arbre donne la cannelle. La meilleure qualité est issue du Vietnam. Ce Guizhi vietnamien est utilisé sans préparation. Gui = cannelle, Zhi = branche. C’est le produit le plus commenté de la MTC après le Ren Shen car il donne son nom à la 1ère prescription du Shan Han Lun qui s’appelle Guizhi Tan.

Saveur, nature, tropisme : Piquant, doux et tiède. Guizhi pénètre les méridiens du cœur, du poumon, de la vessie (de la rate et de l’utérus).

Actions :

  • Provoque la transpiration, libérer les chaires – Fa Han Jie Ji 发汗解肌–> Prioritaire pour déclencher la transpiration ou arrêter la transpiration par vent froid
    • Action sudorifique de Guizhi plus douce que celle de Mahuang. Il pousse les liquides vers la surface alors que Mahuang ouvre les pores. Guizhi déclenche la transpiration si elle n’existe pas et l’arrête si elle existe alors que Bai Shao arrête la transpiration par astringence.
    • Efficace pour les cas de vide ou de plénitude de la superficie mais surtout utilisé en cas de plénitude de la surface (attaque de vent froid avec dominance du vent (transpiration)). C’est comme si la stagnation de l’énergie défense bloquait la circulation de l’énergie nourricière et celle ci ne peut pas nourrir l’énergie défense → Guizhi Tang
    • En cas de de disharmonie entre l’énergie défense et l’énergie nourricière → Guizhi Tang (Guizhi, Bai Shao, Shen Jiang, Da Zao)
    • En cas de rhume avec transpiration, → Guizhi Tang (Guizhi, Bai Shao, Shen Jiang, Da Zao)
    • En cas de disharmonie entre le Yin et le Yang→ Guizhi Tang (Guizhi, Bai Shao, Sheng Jiang, Da Zao)
    • En cas de disharmonie entre l’énergie et le sang→ Guizhi Tang (Guizhi, Bai Shao, Sheng Jiang, Da Zao, Zhi Gan Cao)
    • En cas de prurit – eczéma géant suite à accouchement c-à-d qui aura entraîné une dysharmonie du Yin et du Yang–> Guizhi Tang.
  • Réchauffer et activer les méridiens et les vaisseaux – Wen Tong Jing Mai
    • Efficace en cas de Bi par blocage du vent froid humidité dans les articulations.
    • Efficace en cas de stase de sang due au froid (Han Ning Xue Yu). Guizhi supprime la stase en chassant le froid. Il ne fait pas circuler le sang directement mais indirectement en faisant circuler le qi dans la couche du sang. Gui Zhi réchauffe l’énergie qui circule dans les vaisseaux sanguins.
    • Guizhi potentialise les produits qui lèvent la stase par froid notamment les masses et les problèmes gynécologiques tels que dysménorrhée par stase de sang ou froid dans les méridiens.
  • Réchauffer le Yang du cœur –> vide de Yang de la poitrine, douleurs thoraciques qui irradient dans le dos, palpitations, pouls noué et grand. Efficacité modérée pour réchauffer le Yang (action indirecte).
  • Réchauffer le Yang du cœur et transformation de l’énergie de la vessie – Zhu Yang Hua Qi –> Vide de Yang de la poitrine avec blocage de l’eau dans le bas ventre, trouble de la miction.
  • Réchauffer le Yang du cœur et de la rate –> blocage de l’humidité dans le réchauffeur moyen, sensation de plénitude de l’épigastre, sensations de plénitude des hypocondres, palpitations, dyspnée, douleur vide de l’épigastre, diarrhée, selles molles, inappétence. Il réchauffe le Yang du cœur, de la rate et du rein de manière douce. Contrairement aux autres toniques du Yang du rein qui ne soignent qu’une des nombreuses fonctions du Yang du rein, Guizhi réchauffe tous les Yang du rein.
  • Réchauffer le Yang du cœur et éliminer la stase de sang par froid dans l’utérus –> Palpitations, douleurs, oppression thoracique, aménorrhée, dysménorrhée.

Remarques : Produit aromatique → ne pas le faire décocter trop longtemps.

Précaution : Interdit en cas de chaleur dans le sang car il réchauffe les méridiens, les vaisseaux et les collatéraux. Risque de faire sortir le sang des vaisseaux.

Dosage : [3-9g]–>15g].

Zisu / Zisuye – Perillae Frutescentis Folium – 紫苏 ۞۞

Plante de la famille des labiacées. Elle est utilisée comme condiment chez les vietnamiens et les japonais pour éviter les indigestions suite à la consommation de poissons avariés. Elle est très agréable au goût. On l’utilise sans préparation.

La tige n’a pas les mêmes actions que les feuilles.

Saveur, nature et tropisme : Piquant, aromatique et tiède. Zisu pénètre le poumon et la rate.

Actions :

  • Libérer la superficie, chasser le froid – Jie Biao San Han → Prioritaire en cas d’attaque de vent froid accompagné de stagnation de l’énergie de la rate et de l’estomac, sinon secondaire
  • Faire circuler le qi de la rate et de l’estomac et élargir le centre – Xing Qi Kuan Zhong → vomissements, oppression de l’épigastre, nausée, grippe intestinale, blocage des aliments, douleurs abdominales, diarrhée suite à un blocage des aliments… Zisu ne détend pas l’énergie du foie.
    • On peut aussi l’utiliser dans les vomissements de la grossesse car il est léger et doux.
  • Chasser les crachats, arrêter la toux, calmer la dyspnée – Qu Tan Zhi Ke Ping Chuan → Efficace en cas de vent froid avec toux accompagnéede beaucoup de crachats, dyspnée avec beaucoup de crachats…
  • Éliminer les poisons des poissons et des crabes – Jie Yu Xie Du –> supprime les symptômes mais ne neutralise pas les poisons.

Remarque : Il est toujours servi avec des sushis au Japon.

Il faut distinguer l’action de la tige et de la feuille :

  • Tige : Fait uniquement circuler l’énergie de la rate et de l’estomac.
  • Feuille : dégage le vent et le froid et fait circuler le qi de la rate et de l’estomac

Dosage : [5-9]–> ?]

Remarque : Produit très aromatique –> ne pas faire bouillir très longtemps.

Contre indication : Problèmes digestifs par humidité chaleur, grippe avec transpiration profuse.

Propriétés pharmacologiques connues : Zi Su ne semble par avoir était étudié. Pas d’activité antibiotique connue.

Shengjiang Zingiberis Officinalis Recens Rhizoma – 生姜 (Rhizome de gingembre sauvage frais)

Il peut être frais ou cuit sous la cendre.

Saveur, nature, tropisme : Piquant et tiède. Sheng jiang pénètre le méridien du poumon, de la rate et de l’estomac.

Actions :

  • Libérer la superficie, disperser le froid – Jie Biao San Han → Prioritaireen cas de vent froid accompagné de vomissements sinon secondaire.
  • Réchauffer le centre (l’estomac) et arrêter les vomissements – Wen Zhong Zhi Ou → Très efficace quelque soit la cause (grossesse, blocage des aliments, vide de Yang de l’estomac, mal des transports….).
  • Réchauffer le poumon et arrêter la toux – Wen Fei Zhi Ke –> Pas très efficace. Seul, il ne fonctionne pas.
  • Éliminer les poisons des poissons et des crabes. –> Pas très efficace sur les toxines des crabes et des poissons mais très efficace sur les toxines de Ban Xia et de Tian Nan Xing.

Préparations :

Wei Shengjiang (Shengjiang cuit sous la cendre) est très efficace pour arrêter les vomissements.

La peau du gingembre est diurétique (favoriser la miction, éliminer le gonflement).

Dosage : en décoction : [3-9g]

Remarque : Très efficace en jus contre les vomissements.

Contre indications :

  • Vide de Yin avec Chaleur interne.
  • Troubles oculaires.
  • Chaleur sévère.

Xiangru – Moslae Herba

C’est une elsholtzia. On utilise la plante entière. C’est un produit secondaire.

Tropisme : Piquant, aromatique légèrement tiède. Xiangru pénètre le méridien du poumon, de la rate et de l’estomac.

Actions :

  • Provoquer la transpiration et libérer la superficie – Fa Han Jie Biao –> Prioritaire en cas de vent froid accompagné d’humidité du réchauffeur moyen, sinon secondaire.
    • Pas utilisé lorsque possible car il pu et son odeur entraîne facilement nausées et vomissements.
    • Il a une action antibiotique démontrée contre Staphylococcus aureus et antifongique contre Aspergillus oryzae ainsi qu’une faible action contre Escherichia coli.
  • Transformer l’humidité, harmoniser le centre – Hua Shi He Zhong
    • En été (climat chaud humide), il fait chaud humide, on accumule de l’humidité interne (humidité du climat renforce les bactéries) en buvant froid et en mangeant froid. Si on s’expose à un vent froid (air conditionné) alors le vent froid externe aggrave la stagnation de l’énergie par l’humidité interne. Li Shu Ren disait « Xiangru libère la superficie en été comme Mahuang le fait en hiver. »
    • Attention, la tourista n’est pas une double attaque. Xiangru ne fonctionne pas sur la tourista.
  • Favoriser la miction et dissiper le gonflement – Li Shui Xiao Zhong –> Oedème de Yang avec trouble de la miction. Efficace si pris en grande quantité (9g).
    Le mécanisme sur l’œdème de Yang est identique avec celui de Mahuang. Une partie des perversités est évacuée par la transpiration, le reste par les urines. L’action de Mahuang est plus légère que celle de Xiangru car Xiangru collecte l’humidité (eau dispersée) et la guide vers la vessie. Dans ce cas, il est associé à Baizhi.

Dosage : [3-9g]. A cause de l’odeur, la décoction est mieux supportée si elle est bu froide.

  • Pour libérer la superficie et chasser l’humidité du réchauffeur moyen : petite quantité (3g) et cuisson longue.
  • Pour favoriser la miction, dissiper le gonflement : grosse quantité (9g) et cuisson longue.

Jingjie –

Herba seu Flos Schizonepetae Tenuifoliae. C’est une plante aromatique de la famille des labiés. On utilise uniquement la partie aérienne sans préparation ou carbonisée (Jingjie Tan).

Tropisme : Piquant, aromatique et légèrement tiède. Jingjie pénètre les méridiens du poumon et du foie. Certains auteurs pensent que Jingjie est plutôt frais mais comme il a été décrit comme légèrement tiède dans le Shen Nong Ben Cao Jing, les professeurs contemporains n’osent pas changer la nature.

Actions :

  • Chasser le vent froid et libérer la superficie – Qu Feng Jie Biao –> Fièvre, frilosité, absence de transpiration…
  • Chasser le vent chaleur et libérer la superficie – Qu Feng Jie Biao –> Plus efficace que pour chasser le vent froid –> démangeaisons, maux de tête, céphalées, larmoiements, démangeaisons des yeux, maux de gorge. Certains médecins utilisent Jingjie pour ces symptômes même sans symptôme de Gan Mao (rhume).
  • Faire sortir les éruptions et dissiper les abcès – Tou Zhen Xiao Chuang
    • Efficace sur Tou Zhen (éruptions de la rougeole).
    • Pas efficace sur les abcès.
  • Arrêter les saignements et les hémorragies (seulement avec Jingjie carbonisé) – Zhi Xue –> Prioritaireen cas d’épistaxis, diarrhée sanguinolante, hémorragie utérine ( Hémostatique astreignent très efficace).
    Carbonisé, il perd sa saveur piquante et devient amer, astringent (âpre) et neutre. Il pénètre le méridien du foie (le foie emmagasine le sang). Il arrête les hémorragies (action hémostatique). Il peut être utilisé dans tous les cas grâce à sa neutralité.

Le mot Tou Zhen concerne exclusivement la rougeole. Au cours de la première phase de la rougeole, il est essentiel que l’éruption se fasse de manière uniforme sur tout le corps. Ces toxines sont originaires de la mère et migrent au cours de la grossesse dans le fœtus. Il faut que ces toxines sortent bien. Si ils ne sortent pas bien, ces toxines peuvent aller attaquer la profondeur et causer des pathologies difficiles à guérir. La rougeole est la maladie qui tue le plus d’enfants. Elle tue beaucoup dans un contexte de malnutrition, de misère.

La rougeole est déclenchée par une attaque du vent (attaque virale).

La rougeole commence par une angine et une éruption, les yeux pleurent. Si les plaques sortent bien, c’est bon signe. Si les plaques sortent mal, il faut libérer le Biao pour libérer la superficie afin d’éviter que les toxines ne pénètre à l’interne. Pour aider la libération du Biao, on frotte de la coriandre sur le corps.

La rougeole est très grave chez l’adulte.

NB : Si on enferme un enfant qui a la rougeole avec 2 enfants sains, elle se renforce en passant d’un enfant à l’autre. Le dernier à l’avoir est le plus atteint.

Dosage : [5-9g]–>15g]. Pas faire bouillir longtemps, maximum 10 minutes.

Il peut aussi bien s’utiliser per os qu’en application externe.

Jingjie Sui – sommité fleurie de Jingjie : c’est plus fort que Jingjie pour chasser le vent.

Fangfeng – Saposhnikoviae Divaricata Radix (Ledebouriellae Divaricata Radix) – 防风

Fangfeng signifie « protéger du vent ». C’est une racine qui est utilisée sans préparation ou carbonisée. Il appartient à la famille des ombilifères (les feuilles font des ombrelles).

Tropisme : Piquant, doux et légèrement tiède. Fangfeng pénètre les méridiens de la vessie, du foie et de la rate.

Actions :

  • Chasser le vent froid, libérer la superficie – Qu Feng Jie Biao –> Prioritaire en cas de vent froid accompagné de douleurs articulaires ou musculaires.
  • Chasser le vent chaleur, libérer la superficie – Qu Feng Re Jie Biao –> Fièvre, maux de gorge, yeux rouges, maux de tête… Moins efficace que sur le vent froid.
  • Triompher de l’humidité et apaiser la douleur – Sheng Shi Zhi Tong –> douleurs musculaires, douleurs articulaires, crampes
    • Triomphe de l’humidité signifie qu’il triomphe de l’humidité profonde qui bloque les Luo Mai profonds.
    • Efficace sur les syndromes de Bi en cas d’humidité interne profond (MTC plus efficace que MO). On peut même arriver à remettre l’articulation déformée en place → traiter fort et longtemps. En cas syndrome de Bi par attaque aiguë de vent humidité froid, la phytothérapie aggrave les douleurs x10 au début du traitement car la phytothérapie pousse la perversité de froid vers la surface.
    • Fangfeng soulage directement la douleur alors que d’autres produits soulagent secondairement la douleur. Certains médecins utilisent Fangfeng pour les douleurs même sans attaque de vent froid.
  • Éliminer l’humidité du réchauffer moyen et libère l’énergie de la rate pour faire monter le pur —> Parce que le linge sèche plus vite lorsqu’il y a du vent, les anciens pensaient que c’était le vent qui permettait d’éliminer l’humidité. Ce n’est pas vrai mais la circulation de l’énergie aide la collection de l’eau et l’évacue vers la vessie.
  • Harmoniser le foie et la rate –> diarrhée en cas du foie agresse la rate.
  • Arrêter les convulsions – Zhi Jing –> Efficace pour les spasmes des membres et les convulsions par le vent externe et le vent interne (Jingjie + Fangfeng). Pas d’efficacité sur le tétanos en pratique.
    • Ne pas utiliser en cas de vent interne par feu du foie car Fangfeng & Jingjie sont tièdes.
    • Le tétanos est un vent externe qui pénètre par une blessure et va déclencher le vent interne du foie.

Précautions :

  • Déconseillé en cas de vide de Yin, de vide de sang, de feu du foie engendre le vent, de convulsions chez l’enfant.

Comparaison de Jingjie et de Fangfeng :

  • Jingjie est légèrement tiède mais pas asséchant. On dit qu’il est le plus humidifiant des produits qui chassent le vent car il n’assèche pas.
  • Jingjie est un peu plus dispersant que Fangfeng. Jingjie a une application plus superficielle que Fangfeng alors que Fangfeng peut libérer plus profondément d’où son application dans le syndrome de Bi.

Dosage : [5-9g].

Qianghuo – Rhizoma et Radix Notopterygii – 羌活 ۞۞۞۞۞

Aujourd’hui, certains médecins utilisent plus Qianghuo que Mahuang. Qianghuo appartient à la famille des ombellifères. On utilise uniquement la racine.

Natures, saveurs & Tropisme : Piquant, amer, aromatique et tiède. Qianghuo pénètre les méridiens de la vessie et du rein.

Actions :

  • Libérer la superficie, chasser le froid – Jie Biao San Han → Prioritaire pour libérer la superficie par vent froid avec ou sans douleur dans le haut du corps (douleurs articulaires, raideur de la nuque, douleurs scapulo dorsales)
    • Qianghuo est plus efficace que Mahuang pour libérer la superficie sans avoir ses effets secondaires sur l’hypertension et l’insomnie. De plus, Mahuang doit être associé à Guizhi pour le maîtriser. Guizhi agite le sang ce qui entraîne des problèmes en cascade si il y a de la chaleur dans la couche du sang → mieux vaut utiliser Qiang Huo plutôt que l’association Ma huang + Gui Zhi.
    • En cas d’attaque de vent chaleur + douleurs du haut du corps, on l’associe avec un produit frais pour refroidir sa nature.
  • Chasser le vent, triompher de l’humidité – Qu Fang Shen Shi –> Prioritaire pour les douleurs du haut du corps.
  • Apaiser la douleur – Zhi Tong → Prioritaire contre le syndrome de Bi par vent froid humidité au dessus des lombes, par opposition à Duhuo qui apaise la douleur en dessous des lombes.
    Moins efficace que Duhuo avec qui ont longtemps été confondus et appelés les deux « Qianghuo ».
    Moins efficace que Gaoben (produit prioritaire pour raideur de la nuque par vent froid).

Précautions : Comme il est tiède et asséchant, il faut faire attention au vide de Yin, vide de sang, vide des liquides organiques. Ne pas prendre en grande quantité car il peut entraîner des vomissements.

Dosage : [3-9g].

Baizhi – Angelicae Dahuricae Radix – 白芷 (Bai signifie « blanc », Zhi signifie « aromatique »)

Baizhi est la racine d’angélique. Elle appartient à la famille des ombellifères. On utilise la racine.

Nature, saveur et tropisme : Piquant et tiède sur le méridien du poumon (mais semble frais sur le Yang Ming). Baizhi pénètre le poumon, l’estomac et le gros intestin.

Actions

  • Libérer la superficie et chasser le froid – Jie Biao San Han → Prioritaire en cas de vent froid avec douleurs par plénitude du Yang Ming.
  • Chasser le vent, apaiser la douleur du Yang Ming – Qu Feng Zhi Tong → Prioritaire en cas de vent froid entraîne céphalées sourcilière du Yang Ming, douleurs au dessus des yeux, douleurs des gencives du Yang Ming, gonflements des gencives, écoulement nasal épais jaune avec mauvaise odeur.
    • Efficace sur les douleurs du Yang Ming par autre cause.
  • Activer les orifices du nez – Tong Bi Qiao → Prioritaire pour déboucher le nez quelque soit la cause en association avec Xixin et Cangerzi.
  • Assécher l’humidité, arrêter les leucorrhées – Zao Shi Zhi Dai → Prioritaire pour les leucorrhées froides blanches aqueuses, abondantes et inodores.
    • En cas de leucorrhées chaudes, doit être pris en association.
  • Dissiper les gonflements, drainer le pu – Xiao Zhong Pai Nong → Etape initiale des abcès uniquement en association avec des remèdes qui appartiennent à la famille Qing Re Jie Du (abcès et furoncles).
  • Activer le sang et calmer la douleur → fonctionne en association.

Dosage : [3-9g].

Précautions :

  1. De nature tiède et asséchant. Il faut l’éviter en déficience de Yin et de chaleur du sang.
  2. Les insectes adorent Baizhi. Il faut bien le protéger.

Conseil : Réduit en poudre et mélanger avec de l’eau, il peut être utilisé en masque de beauté.

Xixin – Asari Herba cum Radice – 细辛

Famille des aristoloches (contient de l’acide aristolochique qui est un poison pour le rein et le foie). On utilise toute la plante. Son goût est très piquant. C’est une plante très fine (Xi = fin).

Nature, saveur, tropisme : Piquant, tiède et toxique. Xixin pénètre dans le poumon, rein et le cœur (et de l’estomac).

Il y a 40 ans, il était classé parmi les produits qui réchauffait l’interne. Aujourd’hui, il est classé parmi les produits qui libèrent la superficie.

Actions :

  • Libérer la superficie, chasser le froid – Jie Biao San Han → Efficace mais pas prioritaire en cas de vent froid bloque le nez car sa toxicité ne justifie pas une telle indication.
  • Chasser le vent, apaiser la douleur – Qu Feng Zhi Tong → Prioritaire en cas de vent froid et de douleur plénitude ou vide du Shao Yin telles que douleur des gencives, douleurs des dents.
    • Efficace en cas de traumatisme entraîne douleur sur le Shao Yin du pied.
    • Efficace en association en cas de vent chaleur entraîne un syndrome de Bi.
  • Éliminer la chaleur de l’estomac → douleurs dentaires par chaleur de l’estomac.
  • Libérer les orifices – Tong Qia → Très efficace pour déboucher le nez mais comme c’est toxique, il ne faut pas le prescrire pour cet usage.
    • Efficace pour ouvrir les orifices du cœur en cas de pertes de conscience → insuffler Xixin dans le nez pour faire revenir la conscience au risque de déclencher des maux de tête car il est toxique.
  • Réchauffer le Yang du poumon et transformer les mucosités fluides – Wen Fei Hua Yin → mucosités fluides aqueuses, glaires froids, asthme, toux, crachats blancs fluides abondants → Mahuang Fuzi Xixin Tang.
    Xixin est plus antitussif en agissant sur le système nerveux central qu’un mucolytique.
    • Xiao Qing Long Tang « petite décoction du dragon vert » : traite le Tan Yin mais pas grâce à Xixin.
    • Ling Gan Wu Wei Jiang Xin Tang : traite le Tan Yin mais pas grâce à Xixin.
  • Faire bouger le Yang, lever la stagnation de l’énergie dans la poitrine → Douleurs par stagnation de l’énergie dans la poitrine. En levant la stagnation de l’énergie dans la poitrine, il permet au poumon de diriger l’énergie de tout le corps.
  • Faire revenir le feu à sa source en cas d’aphtes et de douleurs dentaires par vide de Yang du rein → Poudre de Xixin avec du vin pour faire un emplâtre et l’appliquer sur 4RM pour attirer le feu à sa source.

Précaution : Pris seul en poudre, il ne faut pas dépasser 1g. Dans tous les cas, il ne faut pas le faire car c’est un produit toxique. Ne pas associer avec Lilou.

  • Symptômes d’intoxication aiguë : paralysie du système respiratoire, suffocation, dyspnée.
  • Symptômes d’intoxication chronique : Le safrol est en partie détruit lorsqu’il est décocté mais pas en poudre. Le safrol entraîne des mutations cancéreuses au niveau du foie et des scléroses du rein.

Remarque : Pour le nez bouché, Matthias recommande de sentir (Baizhi, Bingpian, Cangerzi).

Dosage : [1-3g] pendant un maximum de 15 jours. Jusqu’à 15g en Chine et 6g en Europe mais pendant 1 semaine.

Cangerzi – Xanthii Fructus – 苍耳子

Cangerzi est un petit fruit de la famille des compositae.

Nature, saveurs et tropisme : Piquant, amer, tiède, toxique et chaud. Cangerzi pénètre le méridien du poumon.

Actions :

  • Chasser le vent froid – Fa San Fang Han → Efficace en cas de vent froid entraîne nez bouché.
  • Chasser le vent chaleur –> En association en cas nez bouché, maux de gorge, démangeaison, rhinites jaunes et sinusite jaunes.
  • Activer les orifices du nez – Tang Bi Qiao –> Très efficace contre le nez bouché, rhinite, sinusite en association avec Xixin et Baizhi.
  • Chasser le vent humidité – Qu Feng Shi → Pas très efficace.
  • Apaiser la douleur – Zhi Tong –> Pas très efficace.

Préparation : Étant toxique, il est souvent utilisé sous forme sauté. Le sautage ramollit ses épines et ça permet une meilleure libération de ses agents actifs.

Dosage : [3-9g]

Xin Yi Hua – Magnoliae Flos 辛夷

Il s’agit du bouton de magnolia. Le bouton de cet arbre est recouvert d’un duvet. Elle doit être décoctée dans un linge (étamine).

Saveur, nature et tropisme : Piquant et tiède. Xin Yi Hua pénètre le poumon et l’estomac.

Actions :

  • Chasser le vent froid – Fa San Fang Han → Pas très efficace.
  • Chasser le vent humidité – Qu Feng Shi → Pas très efficace.
  • Activer les orifices du nez – Tang Bi Qiao → Efficace en association que se soit pour déboucher le nez par vent froid ou par vent chaleur.
  • Apaiser la douleur – Zhi Tong –> Pas très efficace.

Il a les même actions que Cangerzi avec qui il est toujours associé sans avoir sa toxicité.

Précautions : Ne pas utiliser en cas de montée du Yang ou de vide de Yin.

Dosage : [3-9g]

Gao Ben – Ligustici Rhizoma – 藁本

Gao Ben appartient à la famille des ombellifères. On utilise la racine.

Nature, saveur, tropisme : Piquant et tiède. Gao Ben pénètre le méridien de la vessie.

Actions :

  • Chasser le vent et disperser le froid – Qu Fang San Han → Prioritaire en cas de vent froid accompagné de douleur du vertex ou sur le méridien de la vessie.
  • Triompher de l’humidité et apaiser la douleur – Chu Zhi Tong → Prioritaire en cas d’attaque de vent froid entraînent céphalées du vertex, céphalées à l’occiput, céphalées qui évoluent le long du méridien de la vessie, raideur de la nuque, douleur dans les dents, douleurs abdominales causées par une hernie froide.

Remarque : Plus efficace que Qianghuo sur les douleurs de la vessie.

Pour traiter les céphalées, il est très proche de Chuanxiong mais on ne les associe jamais ensemble.

Dosage : en décoction [3-9g]. C’est une racine difficile à récolter et donc il est cher.

Cong Bai – Allii Fistulosi Bulbus – 葱白

C’est le blanc du plant de ciboule (pas la ciboulette). Ça ressemble plutôt à un poireau.

Cong Bai est célèbre car on peut l’utiliser dans une soupe qui s’appelle Cong Chi Tang pour chasser les atteintes de vent au début. Cong Chi Tang est une petite soupe avec de la ciboule et avec du soja fermenté (Dan Dou Chi) pour le début des atteintes externes. C’est la tisane au miel pour les chinois en cas de refroidissement.

Nature, saveurs & tropisme : Piquant et tiède. Cong Bai pénètre les méridiens du poumon et de l’estomac.

Actions :

  • Provoquer la transpiration et libère la superficie –> stade initial des rhumes par vent froid.
  • Disperser le froid et activer le yang (faire communiquer le Yang en cas d’abondance de Yin qui oppresse le Yang). –> douleurs abdominales par stagnation de l’énergie par froid, rétention urinaire par froid, dysfonction de la vessie par froid, congestion nasale par froid.
  • Usage externe : Régulariser le sang et éliminer les toxines –> Pas très efficace pour les abcès, furoncles, ulcérations de la peau. Dosage : En décoction [3-9g]. “Quantité suffisante pour” en application externe

Hu Sui – Coriandri Herba – 胡荽

C’est la coriandre. Húsuī s’utilise frais (鲜用) ou coupé en tranches, séchés au soleil et sans préparation (生用).

Nature, saveurs & tropisme : Piquant, tiède. Hu Sui pénètre les méridiens du poumon, de la vessie et de l’estomac.

Actions :

  • Libérer la superficie et favoriser les éruptions – Tou Zhen –> Il est utilisé pour favoriser les éruptions de la rougeole. On doit frotter le corps du patient avec de la coriandre.
  • Ouvrir l’appétit et dissiper les stagnations alimentaires – Kai Wei –> difficultés digestives, inappétence.

Précautions :

  • Interdit en cas d’acné.
  • Interdit en cas d’éruption abondante de la rougeole ou tout autre éruption avec chaleur toxique.

Dosages : En décoction, [3-6g]. En application externe, utiliser une quantité suffisante.

Cheng Liu – Ramulus et Folium Tamaricis – 柽柳

C’est du tamarin. Chengliu n’a pas d’action qui le rende prioritaire.

Nature, saveurs & tropisme : Piquant, neutre. Cheng Liu pénètre les méridiens du poumon, de l’estomac et du cœur.

Actions :

  • Libérer la superficie et faire sortir les éruptions –> éruption insuffisante de la rougeole, démangeaisons de “l’urticaire”.
  • Chasser le vent et éliminer l’humidité –> Douleur du “Bi” par vent humidité.

Dosage : En décoction, 3 à 10g. “Quantité suffisante pour” être utilisé en application externe.

Précautions d’emploi : Cheng Liu ne doit pas être utilisé si l’éruption de la rougeole est déjà sortie. Une prise en trop grande quantité conduit facilement à l’apparition d’agitation et de vomissements.

Produits qui dispersent le vent chaleur – Fa San Feng Re

Les Fa San Feng Re sont des produits piquants et frais pour libérer la superficie. Ils sont moins dispersant que les Fa San Feng Han. Ils sont aussi moins diaphorétiques car il y a déjà plus facilement de la transpiration en cas d’attaque de vent chaleur.

Indications principales des Fa San Feng Re :

  • Chasser le vent chaleur – Feng Re Biao Zheng (Zheng = syndrome).
  • Étape initiale des maladies de tiédeur (atteinte de la couche de Wei).
  • Tempérer la tête et les yeux, dégager la gorge, calmer les démangeaisons – Li Yuan Zhi Yang.
  • Clarifier la chaleur superficielle et certains produits clarifient la chaleur interne.
  • La plupart de ces produits peuvent faire sortir les éruptions.

1- Chasser le vent chaleur Feng Re Biao Zheng (Zheng = syndrome)

Syndrome de vent chaleur : fièvre plus forte que crainte de froid, soif, léger maux de tête, légères douleurs moins fortes que dans le vent froid, bout de la langue rouge, enduit jaune si il a eu le temps de changer, pouls superficiel et rapide, démangeaisons de la gorge–> se traite en quelques jours.–> pronostic favorable.

2 – Étape initiale des maladies de tiédeur (atteinte de la couche de Wei)

1ère étape des maladies de tiédeur chaleur – la couche du Wei : fièvre plus forte que crainte de froid, soif, légers maux de tête, légères douleurs moins fortes que dans le vent froid, bout de la langue rouge, enduit jaune si il a eu le temps de changer, pouls superficiel et rapide, démangeaisons de la gorge.

Les symptômes sont identiques que ceux causés par l’attaque de vent chaleur. La seule différence réside dans le pronostic. Si le médecin n’a pas compris qu’il s’agit d’une maladie de tiédeur chaleur, l’agent pathogène va rapidement léser le poumon et entraîner abcès du poumon, pneumonie… Cette attaque de la couche de l’énergie défense dure entre 2 heures et 10 heures. Passé ce délai, la maladie migre dans la couche du Qi. Si après la décoction, le pouls se calme puis accélère à nouveau, cela indique que la pathologie va passer dans la couche du sang.–> le pronostique vital devient alors incertain et dépend de la nature de l’agent pathogène.

3 – Tempérer la tête et les yeux, dégager la gorge, calmer les démangeaisons – Li Yuan Zhi Yang

En cas d’attaque de vent chaleur, il apparaît souvent des démangeaisons. Les Fa San Feng Re ont souvent des indications pour calmer les démangeaisons.

4 – Clarifier la chaleur

Les Fa San Feng Re peuvent souvent clarifier la chaleur interne de la couche du Qi des organes.

Les « Fa San Feng Re » typiques

Les Fa San Feng Re typiques chassent le vent chaleur et les maladies de tiédeur chaleur à leur stade initiale contrairement aux atypiques qui chassent le vent chaleur et le vent froid.

Bohe – Menthae Haplocalycis Herba – 薄荷

C’est une plante de la famille des labiers. Elle est très forte comme du Jet27. C’est beaucoup plus fort que la menthe poivrée européenne ou marocaine. La meilleure de toutes les menthes provient du Jang Su.

Nature, saveur et tropisme : Piquant, frais. Elle pénètre dans les méridiens du poumon, de la vessie et du foie (et de la rate et de l’estomac selon Matthias). Faible action sur le foie selon Matthias.

Actions :

  • Disperser le vent chaleur – Shu San Feng Re → Prioritaire en cas de fièvre, absence de transpiration, courbatures, maux de tête, toux, maux de gorge, yeux rouges, yeux douloureux.
    Bohe ne tempère pas beaucoup la chaleur. Il ouvre les pores de la peau et laisse la chaleur sortir. C’est le produit le plus diaphorétique. Bohe est très semblable à Jingjie dans sa fonction de dispersion de la superficie.
  • Disperser le vent chaleur dans la 1ère phase des maladies de tiédeur chaleur (couche de Wei).
  • Tempérer la chaleur du foie et favoriser la tête et les yeux – Qing Li Tou Mu –> Céphalées, vertiges, rougeurs des yeux, abondance de larmes.
  • Tempérer la chaleur du poumon et favoriser la gorge – Qing Li Li Yan → Maux de gorge, gonflements de la gorge.
  • Faire sortir les éruptions – Tou Zhen → Éruption insuffisante de la rougeole, démangeaisons cutanées par éruption dues au vent.
  • Disperser le foie et faire circuler le qi – Shu Gan Xing Qi → Pas efficace sur la stagnation du qi du foie. Cette action tient à la présence de Bohe dans la prescription de la libre errance (Xiao Yao San). On l’utilise beaucoup lorsqu’on commence et beaucoup moins après. D’après Matthias, cette action est galvanisée.
  • Transformer l’humidité de la rate et de l’estomac → Prioritaire en cas de vent chaleur + blocage des aliments, plénitude de l’épigastre, distension de l’épigastre, oppression de l’épigastre, langue avec enduit jaune gras ou jaune gras épais …. Utiliser l’huile essentiel de menthe poivrée chinoise Bohe.

Alka seltzer est historiquement un comprimé de menthe enrobé de chocolat.

Dosage : [3-6g]. A décocter 5 à 10 minutes en fin de cuisson. On utilise toute la partie aérienne.

  • Les feuilles libèrent la superficie.
  • La tige fait descendre l’énergie de l’estomac et harmonise le centre en cas de plénitude de l’estomac comme le ferait un paquet de Fisherman friend.

Précaution : Interdit en cas de constitution faible car Bohe disperse l’énergie et entraîne la transpiration.

Niubangzi – Arctii Lappae Fructus – 牛蒡子

C’est une graine qui ressemble à un gros grain de riz poilu qui s’accroche aux poils des bœufs lorsqu’ils pâturent dans les champs. Les chinois l’appellent aussi Xiong Shi c’est à dire le fruit moche ou encore Da Li Zi c’est à dire la graine avec la grande force.

Nature, saveur et tropisme : Piquant, légèrement amer et froid. Niubangzi pénètre le méridien du poumon et de l’estomac.

Actions :

  • Disperser le vent chaleur – Shu San Feng Re → Prioritaire en cas de vent chaleur entraîne douleurs, démangeaisons de la gorge, rougeurs de la gorge, gonflements de la gorge, voile de l’angine, voile de la diphtérie, oreillons.
    Ces rougeurs de la gorge sont dues à la chaleur toxique pré existante de l’estomac et du poumon au niveau de la gorge.
  • Favoriser la gorge et favoriser les éruptions – Li Yan Tou Zhen → Prioritaire en cas de syndrome de Bi de la gorge (voile de l’angine et voile de la diphtérie), oreillons.
  • Disperser le vent chaleur de la 1ere phase des maladies de tiédeur chaleur –> Rougeole, oreillons…
  • Disperser le poumon, chasser le tan – Xuan Fei Qu Tan
  • Éliminer les poisons, dissiper les gonflements – Jie Du Xiao Zhong → ulcérations, gonflements et abcès toxiques, érysipèle, oreillons et “bi” de la gorge
    • En cas de chaleur toxique tels que abcès, érysipèle (infections à streptocoques et staphylocoques qui s’installent sur un terrain de mauvaise circulation)
    • Efficace pour sortir les éruptions de la rougeole, démangeaisons dues au vent chaleur
    • Jingjie et Bohe favorisent les éruptions comme Niubangzi. Toutefois, Niubangzi est supérieur à Jingjie et Bohe car il élimine aussi la chaleur toxique c’est à dire les toxines de la rougeole.
  • Humidifier les intestins –> constipation par vent chaleur entraîne chaleur de l’estomac et des intestins.
    Comme Niubangzi est une graine très huileuse, elle nourrit le Yin, humidifie les intestins et favorise les selles (Run Chang Tong Bian) → Niubangzi aide à restaurer les liquides organiques lésés.

Lorsque les éruptions ne sortent que sur le thorax ou si elles sont violacées ou marrons, il faut utiliser Niubangzi.

La rougeole commence comme une angine ou une rhino-pharyngite et le patient pleure beaucoup. Les 2-3 premiers jours, il faut suivre la fièvre car elle monte à facilement à 40.5°- 41.0°. Il faut refroidir le patient avec des bains. Dès que l’éruption rouge diminue, les boutons sèchent car la chaleur a lésé les liquides organiques. Dans cette phase, il faut alors nourrir abondamment les liquides.

Dosage : [6-12g]. On fait souvent sauter Niubangzi pour diminuer son action amer et froid afin de réduire son action sur les intestins.

Précautions : A éviter en cas de vide de la rate qui se manifeste par des selles molles car Niubangzi humidifie les intestins et favorise les selles grâce à sa nature huileuse mais aussi grâce à sa nature froide.

Sangye – Mori Albae Folium – 桑叶

C’est la feuille du mûrier blanc.

Nature, saveur et tropisme : Piquant, doux, amer et froid. Sangye pénètre dans les méridiens du poumon et du foie (et du gros intestin car il humidifie la sécheresse du gros intestin).

Actions :

  • Chasser le vent chaleur du poumon – Shu San Fang Re → Prioritaire en cas de vent chaleur etsécheresse du poumon et de la gorge avec fièvre, toux sèche, gorge sèche, crachats jaunes épais, douleurs de la poitrine par insuffisance de liquide sur le poumon → Sang Ju Yin (Sangye, Juhua).
  • Chasser le vent chaleur dans la couche de Wei des maladies de tiédeur chaleur
  • Tempérer le poumon et humidifier la sécheresse – Qing Fei Run Zao → Prioritaire en cas de chaleur du poumon ou sécheresse chaleur entraîne toux, crachats secs sanguinolents, bouche sèche. Lorsque les poumons sont très secs, les glaires peuvent contenir des traces de sang.
  • Calmer / stabiliser le Yang du foie – Ping Li Gan Yang –> céphalées par montée du Yang du foie (Sangye + Juhua ou Sangye + Shijueming).
    • Seuls certains auteurs présentent cette fonction. Elle ne fait pas l’unanimité.
  • Éliminer la chaleur vide et la chaleur plénitude du foie et rendre claire la vision – Qing Gan Ming Mu –> yeux rouges, yeux douloureux, yeux secs, mouches volantes → compresses de (Sangye + Juhua) sur les yeux.
    • En cas de vide de Yin du foie et du rein entraîne vision trouble Sangye + Sangmawan (sésame noir). Tusizi et Goqizi soutien aussi en cas la déficience du foie et du rein.
  • Rafraîchir le sang et arrêter les hémorragies –> Hémoptysie, vomissements de sang.

Dosage : [5-9g]. Sangye sauté au miel est plus efficace en cas de sécheresse prononcée.

Juhua – Chrysanthemi Morifolii Flos – 菊花

Chrysanthème de couleur blanche ou jaune. C’est celle qu’on trouve dans le thé chinois. La meilleure chrysanthème vient du Zhe Jiang. Elle s’appelle alors Hang Ju Hua.

Nature, saveur et tropisme : Piquant, doux, amer et légèrement froid. Ju Hua pénètre les méridiens du poumon et du foie.

Actions :

  • Drainer et disperser le vent chaleur – Shu San Fang Re –> rhume jaune, fièvre, maux de tête
    • Efficace en association (Juhua, Sangye) pour purger la chaleur du poumon entraîne toux sèche.
    • Efficace en association (Juhua, Sangye) dans la phase initiale des maladies de tiédeur chaleur.
  • Stabiliser la montée du Yang du foie – Ping Ji Gan Yang –> Efficace en cas de montée du Yang du foie ou de chaleur du foie entraîne des pathologies des yeux, céphalées, vertiges, …
  • Éliminer la chaleur du foie et favoriser la vue – Qing Re Gan Ming Mu → yeux rouges, yeux douloureux, yeux secs, yeux larmoyants rouges.
  • Éliminer la chaleur du poumon sur la peau et Éliminer les poisons–> ulcérations, abcès, gonflements cutanés purulents, tuméfactions, abcès, furoncles.
    Yejuhua (chrysanthème sauvage) est plus efficace pour cette action que Juhua.
  • Nourrit légèrement le Yin du foie et du rein au niveau de la tête (explique la saveur douce) –> vision trouble, mouche volantes, éblouissements, vertiges
    Lorsqu’on ajoute Goqizi et Juhua à la grande prescription très utilisée et très équilibrée pour nourrir le Yin (Liu Wei Di Huang Tang), ça permet de mettre l’accent sur le Yin du foie et du rein pour nourrir les yeux.
  • Dégager les vaisseaux du cerveau

Différence entre Sangye et Jue Hua :

  • Sangye humidifie le poumon et rafraîchit le sang mais pas Juhua.
  • Juhua dégage les vaisseaux du cerveau mais pas Sangye.

Dosage : [5-9g]

  • En cas d’attaque de vent chaleur : chrysanthème jaune (tous les auteurs ne partagent pas ce point de vue).
  • En cas de chaleur du foie qui entraîne des problèmes de vue : chrysanthème blanche (tous les auteurs ne partagent pas ce point de vue).

Thé de chrysanthème (Juhua) : Peut être consommé de manière alimentaire mais mieux vaut éviter en cas de déficience de Yang. Pendant l’été, les chinois préfèrent boire le thé de prune acide que du thé de chrysanthème.

Précaution : Déconseillé en cas de vide de la rate, pas d’appétit, diarrhée facile.

Chantui – Cicadae Periostracum – 蝉蜕

C’est la mue de la cigale (vêtement de la cigale). La cigale chinoise est plus petite que la cigale de Provence. Elle mue pendant l’été et l’automne. La mue de cigale conserve la forme du corps de la cigale.

Saveur, nature et tropisme : Doux, salé et légèrement froid. Chan Tui pénètre le méridien du poumon et du foie.

Actions :

  • Drainer et disperser le vent chaleur – Shu San Fang Re –> Prioritaire en cas d’aphonie, de rougeurs de la gorge, de douleurs de la gorge, oreillons
    • En cas de voile blanc de la gorge, Nuibangzi est prioritaire.
    • En cas de gonflement de yeux, Manjingzi est prioritaire.
  • Favoriser la gorge et rendre la voix – Li Yan Kai Yin → Prioritaire en cas de vent chaleur entraîne aphonie aiguë.
    • En cas d’aphonie par vide de Yin du rein ou du poumon : Niubangzi
  • Favoriser les éruptions et arrêter les démangeaisons – Tou Zhen
    • Éruption insuffisante de la rougeole.
    • Démangeaisons cutanées par éruption dues au vent. Moins efficace que Bohe.
  • Éclaircir la vue, faire reculer les taies oculaires (épaississement sclérotique de la cornée) – Ming Mu Tui Yi → Prioritaire en cas de chaleur du foie entraîne rougeurs des yeux, taies occulaires et cataracte
  • Éteindre le vent interne et arrêter les convulsions – Xi Feng Zhi Jing –> convulsions aiguës et chroniques, les convulsions, les spasmes infantiles, le tetanos, calme l’esprit (Ning Xin An Shen) et les pleurs nocturnes, l’insomnie et l’agitation chez l’enfant car la cigale commence à chanter lorsque le soleil se couche.

Dosage : [3-10g]

  • Pour les syndromes légers, utiliser des dosages faibles.
  • Pour arrêter les convulsions (止痉), utiliser des dosages importants.

Précautions d’emploi : Ne pas utiliser chez la femme enceinte.

Les « Fa San Feng Re » atypiques

Les Fa San Feng Re atypiques sont des plantes de nature plutôt froide ou fraîche. Ils peuvent traiter les syndromes de vent chaleur mais aussi les syndromes de vent froid. Leur tendance à tempérer la chaleur n’est pas très marquée.

Man Jing Zi – Viticis Fructus – 蔓荆子

C’est un petit fruit de couleur noir très léger issu de la Vitex Trifolia, une plante rampante.

Nature, savoir et tropisme : Piquant, amère et légèrement frais. Man Jing Zi pénètre dans les méridiens de la vessie, du foie et de l’estomac.

Actions :

  • Chasser et disperser le vent chaleur – Shu San Fang Re → Prioritaire en cas de vent chaleur entraîne des vertiges, céphalées du Yang Ming, rhumes jaunes du Yang Ming.
    • Efficace au cours de la 1ère phase des maladies de tiédeur chaleur.
  • Éliminer la chaleur du foie et favoriser la tête et les yeux – Jing Li Tout Mu –> Prioritaire en cas de vent chaleur entraîne douleurs oculaires, gonflements des yeux, rougeurs des yeux, vertigespar plénitude du foie alors que Niubangzi est prioritaire en cas de Bi de la gorge, oreillons.
  • Apaiser la montée du Yang du foie dans le haut du corps
  • Arrêter les douleurs du corps – Zhi Tong → Efficace en cas de syndrome de Bi et douleurs du Yang Ming.

Dosage : [5-9g]. NB : Manjingzi est un produit très léger et il faut le faire sauter pour qu’il coule au fond de la décoction et y délivre ses agents actifs.

Gegen – Puerariae Radix –葛根

C’est la racine séchée d’une plante grimpante. La racine fait 3-4 cm de diamètre de couleur blanc gris.

Cette plante appartient à la famille des légumineuses. Elle est citée dans le Shan Han Lun.

La meilleure qualité de Gegen est issue du Kun Ming.

Nature, saveur et tropisme : Doux, piquant et frais. Gegen pénètre les méridiens de la rate et de l’estomac (et de la vessie).

Actions :

  • Libérer les chaires et faire tomber la fièvre – Jie Ji Tue Re → Prioritaire en cas de vent chaleur / vent froidentraîne raideur de la nuque.
    • Très efficace pour faire tomber la fièvre par vent froid ou par vent chaleur
    • En cas de plénitude de la superficie avec douleur sur le méridien de la vessie dans sa partie supérieur (dominance du froid –> pas de transpiration…) : Gegen Tang
    • En cas de vide de la superficie (dominance du vent –> transpiration….) : Guizhi Jia Gegen Tang
  • Apaiser la montée du Yang du foie dans le haut du corps → Efficace pour traiter les spasmes des vaisseaux capillaires dus à l’hypertension.
  • Faire sortir les éruptions – Tou Zhen → Pas prioritaire pour faire sortir les éruptions insuffisante de la rougeole.
  • Engendrer les liquides, étancher la soif par chaleur de l’estomac – Sheng Jin Zhi Ke –> Prioritaire en cas de vent chaleur et chaleur plénitude de l’estomac entraîne soif ou diabète (Xiao Ke).
    • En association, il peut traiter le Yin de l’estomac et la faiblesse du qi de la rate.
      L’insuffisance des liquides de l’estomac qui ne peuvent monter humidifier la bouche est soit causée par :
    • Chaleur plénitude de l’estomac qui lèse les liquides.
    • Vide de Yin de l’estomac.
    • Vide de qi de la rate qui ne peut pas faire monter la salive fluide à la bouche.
  • Faire monter le Yang et arrêter la diarrhée – Sheng Yang Zhi Xie –> Prioritaire en cas d’attaque de vent froid / vent chaleur et de diarrhée par humidité chaleur, diarrhée par vide de Yang de la rate, dysenterie par humidité chaleur, ptôses par déficience de la rate.
    • En cas d’effondrement du Qi de la rate entraîne diarrhée, ptôse,… Qi Wei Bai Zhu San : Cuit sous la cendre, on augmente la capacité à faire monter le Yang pur et arrêter la diarrhée. Il ne tonifie pas directement la rate mais aide à faire monter le Yang pur. Il a une action sur le mouvement de monter mais pas sur la quantité du Yang de la rate.
    • Dans la formule Qin Lian Gegen Tang, Gegen ne sert pas principalement à arrêter la diarrhée mais plutôt à faire monter le Yang pur.
    • Dans la formule Ge Gen Huang Qin Huang Lian Tang, Gegen sert principalement à chasser le vent chaleur plutôt qu’à arrêter la dysenterie, diarrhée avec fièvre ou accompagnée de perversité (Tai Yang & Yang Ming combiné).
  • Faire circuler le sang et lever la stase (Selon des recherches récentes) → Dans le Shen Dong Bai Cao Jing, Gegen est mentionné sur le syndrome de Bi. Il dilate les vaisseaux et peut donc être utilisé dans les maladies cérébrovasculaires (AVC ou autre) ou vasculaire générale. Pour ces affections, des extraits de Gegen sont aujourd’hui utilisés en intra veineuse.

Selon le médecin Tao Jie Yan, il y a 3 profondeurs :

  • attaque externe lèse la peau
  • attaque externe lèse les chaires (indications de Gegen)
  • attaque externe lèse les os

Dosage : [9-15g]. Pour faire monter le pur et arrêter la diarrhée, il faut l’utiliser sous sa forme Wei (cuit sous la cendre).

Chaihu – Bupleuri Radix –柴胡 ۞۞۞۞۞

C’est la racine séchée du buplèvre chinois aussi appelé la racine de l’oreille du lièvre.

Chai Hu peut être utilisé sans préparation (Sheng) ou sauté au vinaigre (Chu Chaihu).

Nature, saveur et tropisme : Piquant, amer et légèrement froid. Chaihu pénètre les méridiens du foie, de la vésicule biliaire, du triple réchauffeur et du maître cœur.

Actions :

  • Libérer la superficie, faire tomber la fièvre – Jie Biao Tui Re
    • Efficace en cas de fièvre causée par des attaques externes (vent chaleur ou vent froid).
    • Efficace en cas de syndrome du Shao Yang (alternance de fièvre et de frissons, goût amer dans la bouche, douleurs des hypocondres, vomissements, douleurs de la poitrine)
  • Disperser la stagnation de l’énergie du foie et le libérer de sa stagnation – Shu Gan Jie Yu –> Prioritaire pour débloquer la stagnation de l’énergie du foie au niveau des hypocondres
    • Ordre d’apparition des symptômes de stagnation de l’énergie : sensation de plénitude → symptôme de distension → douleur au niveau des hypocondres → modifications des émotions qui vont dans le sens de la dépression.
  • Harmoniser le foie et la rate –> Foie agresse la rate, douleurs des hypocondres, douleur de l’épigastre, plénitude de l’épigastre, ballonnements, indigestion, fatigue après les repas, pas d’appétit…
    En cas de vide de la rate ne peut faire croître le sang qui entraîne vide de sang du foie qui entraîne stagnation de l’énergie du foie : Xiao Yao San (Chaihu, Bai Shao, Deng Gui, Fuling, Bai Zhu, Shengjiang, Bohe). Après étude du Shan Han Lun, on ajoutera une modification qui rendra cette formule beaucoup plus efficace. Dans cette formule, Chaihu libère le qi du foie alors que Bai Zhu nourrit/ assouplit le foie en nourrissant son sang. De cette manière, il contribue à lever la stagnation de l’énergie du foie.
    • En cas de stagnation de l’énergie du foie bloque la rate : Chaihu Shu Gan San.
    • En cas de vide de Yin du foie entraîne stagnation de l’énergie du foie : autre formule.
  • Faire monter le Yang Qi du réchauffer moyen – Sheng Ju Yang Qi –> effondrement de l’énergie du réchauffeur moyen (sensation de lourdeur dans le bas du ventre, ptôses, prolapsus, diarrhées…). L’association (Chaihu, Huangqi) aide à faire monter le pur mais ne tonifie pas le Yang de la rate.
    • En cas de ptôses : Bu Zhong Yi Qi Tang (mise au point par Li Dong Yuan). Cette formule doit être modifiée pour que ça marche sur les ptôses. Il faut secouer le corps comme un tamis c’est à dire qu’il faut utiliser des produits qui font bouger le qi dans les luo mai profonds sinon ça ne fonctionne pas.
    • En cas de diarrhée : Chaihu + Gegen.

Selon Matthias, toutes les ptôses ne sont pas dues à un effondrement de l’énergie de la rate :

  • Stagnation de froid avec humidité
  • Humidité chaleur
  • Effondrement de l’énergie de la rate
  • Vide de Yang du rein
  • Crachats glaires bloquent l’énergie
  • Humidité bloque l’énergie

L’étude des maladies de tiédeur chaleur (Wen Bing) date de 1600. Pour cette raison, Chaihu a longtemps été utilisé pour les attaques de vent froid jusqu’au 17ème siècle avant que l’on comprenne ses propriétés pour chasser le vent chaleur. Il est utilisé pour chasser le vent froid dans la formule Bai Du San – formule piquante et tiède qui chasse le vent froid. Cette formule a été mise au point par le médecin Zhang Jing Yue – dynastie Ming. C’était le spécialiste de Shu Di Huang qui tonifie le Yin et le sang. Il va proposer 3 prescriptions :

  • Chaihu Yin : piquante et tiède. Elle disperse le vent froid par la tiédeur.
  • Chaihu xxx : piquante et fraîche. Elle disperse le vent chaleur
  • Ren Chaihu Yin : neutre. Elle combine des produits tièdes et des produits froids (rhume et atteintes externes non marquées). Ce type d’atteinte externe représenterait selon cet auteur entre 20-30 % des cas.

Dans les 3 formules, Chaihu est l’empereur.

  • Chaihu est très efficace en cas de la fièvre + rhume.
  • L’association (Chaihu, Huangqi) permet de traiter le Shao Yang. Xiao Chaihu Tang est une formule utilisée dans les syndromes du Shao Yang (mi interne, mi externe), alternance de fièvre et frisson. Pas de crise de fièvre et frisson à heure fixe. Pris seul, Chaihu ne peut pas traiter le syndrome du Shao Yang.

Dosage : L’efficacité de Chaihu varie en fonction du dosage :

  • Faire monter le pur : [3-6g].
  • Détend l’énergie du foie : [6-10g] utiliser Chu Chaihu sauté au vinaigre.
  • Faire tomber la fièvre : [10-15g].

Précautions :

  • Ne pas utiliser en cas d’hépatite car Chaihu modifie les constantes du foie–> il aggrave les hépatites. Il n’est pas hépato toxique mais il nuit au foie en cas d’hépatite–>interdit d’utiliser Xiao Chaihu Tang pour l’hépatite.
  • Ne pas utiliser Chaihu en cas de montée du Yang (excès de Yang du foie en haut, vide de Yin du foie, qi à contre courant….) car il fait monter le pur et entraîne facilement le Yang du foie vers le haut avec lui.

Shengma – Cimicifugae Rhizoma – 升麻

C’est le rhizome du cimicaire chinois.

Shengma devrait être classé dans la catégorie des Qing Re Jie Du car c’est dans cette action qu’il est vraiment utile. C’est pour être comparé à Chaihu dans sa fonction de faire monter le Yang qu’on le laisse ici.

Nature, saveur et tropisme : Piquant, légèrement doux, légèrement froid. Shengma pénètre les méridiens du poumon, de la rate et du gros intestin.

Actions :

  • Libérer la superficie et faire sortir les éruptions, faire baisser la fièvre – Jie Biao Tou Zhen Tui Re
    • Pas efficace pour chasser le vent chaleur
    • Fait doucement baisser la fièvre par chaleur du Yang Ming 2-3 jours après l’attaque (moins efficace que Gegen ou Chaihu).
    • Fait sortir les éruptions insuffisantes de la rougeole.
  • Tempérer la chaleur et éliminer les poisons – Qing Re Jie Du → Prioritaire en cas de douleurs des gencivesavec pu, aphtes du Yang Ming avec pu, douleurs et gonflements de la gorge avec pu.
    • Prioritaire lorsque la chaleur pénètre dans la couche du sang (macules, pétéchies….).
  • Faire monter le Yang – Qi Sheng Ju Yang Qi → Pas efficace en cas d’effondrement de l’énergie, ptôses d’organes, hémorragies utérines importantes.

Dosage : [3-9g]. Pour faire monter le Yang, on l’utilise sauté (Zhi).

Dandouchi – Sojae Praeparatum Semen – 淡豆豉

C’est la graine de soja mature fermentée. Ce n’est pas du mungo. On met les graines de soja dans une décoction de plantes et on les laisse fermenter.

Les actions de Dandouchi dépendent des produits dans lequel il a été fermenté. Il existe 2 décoctions pour les faire fermenter.

  • Qinghao & Sangye – Fermentation dans une décoction de produits froids.
  • Mahuang & Zisu (Ye) – Fermentation dans une décoction de produits tièdes.

Selon la préparation avec lequel il est fermenté, il est plutôt frais ou plutôt tiède. Comme on ne sait en général pas avec quoi il a été préparé, on ne connaît bien sa nature.

NB : La graine de soja crue est un poison très violent.

Nature, saveur et tropisme : Doux, piquant et frais. Dandouchi pénètre les méridiens du poumon et de l’estomac.

Actions :

  • Libérer la superficie – Jie Biao → Pas très efficace.
  • Chasser l’agitation – Chu Fan (action supposée mais non vérifiée) → Pas efficace. Dandouchi est utilisé dans une formule qui chasse l’agitation mais il n’a pas de fonction pour chasser l’agitation. Ici il y a confusion entre la fonction d’une plante (Dandouchi) et d’une formule (Zhi Zi Chi Tang). L’agitation peut être causée par un vide (Xu Fan) ou par une plénitude (Xin Fan). L’agitation doit être qualifiée. Ici, la formule Zhi Zi Dou Chi Tang traite insomnie par chaleur du cœur qui s’accompagne d’agitation anxieuse, de dysphorie, sensation d’inconfort, de malaise. Dans cette formule, Zhizi est utilisé non préparé en grande quantité (20-30g). Cette quantité est très importante pour un produit amer et froids. Cette quantité bloque facilement l’énergie du foyer moyen. Dans cette formule Zhi Zi est la plante qui enlève l’agitation alors que certains auteurs pensent à tort que c’est Dandouchi qui chasse l’agitation. Matthias pense que Dandouchi est utilisé dans cette formule pour aider l’estomac à digérer Zhizi.
  • Diffuser et libérer l’accumulation de chaleur et la stagnation de chaleur – Xuan Fa Yu Re → Pas efficace. Idem # 2 : Dandouchi est utilisé dans une formule qui chasse la stagnation de chaleur mais il n’a pas de fonction pour lever ce type de stagnation. Ici il y a confusion entre la fonction d’une plante (Dandouchi) et d’une formule (Zhi Zi Chi Tang).

Dosage : [6-12g]

Fuping – Spirodelae Herba – 浮萍

Fuping est la plante entière qui donne la lentille d’eau.

Fuping correspond à la plante entière séchée. Plante de la famille des Lemnaceae. Le produit est utilisé sans préparation (生用).

Nature, saveurs & tropisme : Piquant, froid. Fúping pénètre les méridiens du poumon et de la vessie.

Actions :

  • Provoquer la transpiration et libérer la superficie –> rhume par vent chaleur.
  • Faire sortir les éruptions et arrêter les démangeaisons –> éruption insuffisante de la rougeole, démangeaisons de l’urticaire.
  • Favoriser la miction et dissiper le gonflement –> œdème du haut du corps avec urines rares, dysurie.

Utilisation et Dosage : [3 – 9g]. En quantité suffisante pour application externe.

Précautions d’emploi : Fúpíng ne doit pas être utilisé en cas de transpiration spontanée par déficience de la superficie.

Muzei – Equiseti Hiemalis Herba – 木贼

Mu Zei correspond au partie aérienne de la la prêle d’hiver.

Le produit est utilisé sans préparation.

Nature, saveurs & tropisme : Doux, amer et neutre. Muzei pénètre les méridiens du poumon, du foie et de la vésicule biliaire.

Actions :

  • Drainer et disperser le vent chaleur.
  • Éclaircir la vue et faire reculer les taies –> rougeurs des yeux, ptérygion, larmoiements excessifs au vent et apparition de taies oculaires par vent chaleur

Dosage : [3 à 9g].

error: Content is protected !!